Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Taxe d’habitation : les victimes de Macron s’organisent…

Photographie d'illustration


Je ne vais pas tourner autour du pot : la taxe d’habitation de mon village, dont je viens de recevoir l’imprimé, a explosé : 570 euros de plus qu’en 2017. Sans explications, évidemment, sans excuses. C’est comme cela, circulez, payez, y a rien à discuter !

L’authenticité de mes propos est importante à prouver et, pour cette raison, je vais citer le nom du village et donner des chiffres sans appel.

➤➤  Ici, retouvez les petits prix shopping ...

À ma retraite, je me suis installé dans un paisible coin de Provence au pied du Luberon, face à la Durance, dans le département du Vaucluse. Après avoir baroudé à travers le monde pendant un demi-siècle, je pensais avoir trouvé un havre de paix, loin du bruit des grandes villes et de la tourmente de Paris.

Le village est perché sur une falaise qui domine la vallée de la Durance et compte environ 4 000 habitants avec une majorité de retraités, professions libérales et surtout agriculture qui a totalement disparu de la commune.

Le Vaucluse est le département le plus pauvre de France, il n’a pas beaucoup d’industries. Lauris, le village en question, ne possède aucune zone commerciale, aucune zone artisanale. Son budget dépend entièrement des taxes foncière et d’habitation. Premier déséquilibre qui perturbe les finances de la mairie. Seuls les contribuables seront visés pour alimenter les caisses.

Pendant six ans, j’ai été adjoint à la culture (refusant d’être le maire car voyageant trop souvent à l’étranger) et j’ai vu l’horreur de travailler sur un budget. Dans le cas de la culture et des subventions, je les ai réduites de 123 000 euros à 75 000 euros la première année, vu le gaspillage et les aides données au nom d’un certain copinage ou d’un favoritisme déplacé. Cela m’a valu une brutale séance avec quelques conseillers municipaux et le maire qui n’admirent pas qu’on sucre leurs copains de   [...]

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr