Coronavirus : Quand Olivier Véran disait que le confinement provoque la circulation du virus

Je fais suite à la conférence de presse d’Édouard Philippe et d’Olivier Véran d’hier sur le maintien du confinement et à leurs pitoyables efforts pour tenter de masquer l’impasse dans laquelle se trouve le pouvoir. La seule information utile qu’on en retiendra est la confirmation de la situation de dénuement total du pays face à la crise du Covid-19 et l’absence totale de doctrine d’action sérieuse de ce gouvernement contraint de naviguer à vue et de rebondir de mensonges en mensonges.

Coronavirus : Quand Olivier Véran disait que le confinement provoque la circulation du virus

Par : Martin Moisan - ripostelaique.com

  •   Pas de masques pour faire face aux besoins des soignants, des intervenants de premier rang et de la population.
  •   Pas de tests pour dépister la totalité de la population alors qu’à ce stade il existe des millions de porteurs asymptomatiques mais contagieux.
  •   Des capacités de production ridicules ne permettant pas d’équiper et de tester tout le monde.
  •   Pas d’annonce d’achats massifs ni de délais pour protéger la population.

Les Français maintenus en confinement, au moins jusqu’au 11 mai, ne pourront sortir au- delà de cette date que sous certaines conditions à définir et obligatoirement munis d’un masque.

Quels masques, fournis par qui, dans quels délais, selon quelle norme et avec quel degré de fiabilité, masques FFP2, masques chirurgicaux ou masques en peau de saucisson ? Nul ne le sait, aucune réponse précise n’a été apportée. Le gouvernement a été incapable de nous dire ce qu’il comptait faire. Il s’est contenté de nous dire qu’il avait fait évoluer la norme pour que les masques de confection artisanale ou domestique soient admis.

Foutaises. Soit ce virus est réellement dangereux et il exige des masques fabriqués selon les normes les plus strictes ; même pas des masques chirurgicaux dont on nous a toujours dit qu’ils ne qui ne protégeaient de rien, mais des masques FFP2.

Soit on peut utiliser n’importe quel masque fabriqué n’importe comment et alors cela veut dire que ce virus n’est pas aussi dangereux qu’ils le disent, qu’on n’a pas vraiment besoin de masques et que tout cela n’est qu’une vaste opération de manipulation.

Pareillement en ce qui concerne les tests. Totalement démuni, ce pouvoir nous indique qu’il ne testera que les malades présentant des symptômes et qu’il les obligera à se confiner ; les autres pouvant circuler. C’est en effet ce qu’il aurait fallu faire au tout début de l’apparition du virus, quand le nombre de gens contaminés était très réduit et que le virus ne s’était pas encore propagé. C’est ce que d’autres pays ont fait et c’est justement ce qui n’a pas été fait en France. Or, il est trop tard maintenant pour appliquer cette méthode alors que personne ne connaît le nombre de porteurs asymptomatiques mais contagieux. Au point où nous en sommes, il faudrait tester tout le monde, mais on n’en a pas les moyens. Voilà la vérité.

Alors pourquoi une nouvelle fois ce contresens sur la méthode ?

La seule chose dont on soit sûr, c’est qu’à toutes les étapes de l’évolution de la pandémie, ces gens ont systématiquement tout fait à l’envers et qu’à chaque étape ils nous ont toujours menti et sur   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Suivez nous sur :

Posts les plus consultés de ce blog

Mélenchon contesté : « le bruit et la fureur » de LFI inquiète au PS…

Darmanin déterminé à évincer Elisabeth Borne : « Il veut prendre sa place ! »

Il neutralise un radicalisé : « Si je n’agis pas, il plante tout le monde ! »

Montpellier : Un handicapé en fauteuil roulant, roué de coups et menacé au couteau par un Marocain, déjà condamné 35 fois