Actu-santé : un nouveau foyer de Covid-19 détecté en Dordogne (24) après des obsèques - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


samedi 9 mai 2020

Actu-santé : un nouveau foyer de Covid-19 détecté en Dordogne (24) après des obsèques

Dans un petit village de Dordogne, après qu’un homme a été testé positif suite à des funérailles fin avril, une centaine de personnes de son entourage ont été dépistées. Alors que le chômage grimpe en flèche dans le monde, près d'un million de salariés marocains vont recevoir une aide étatique. Résumé de l’actualité liée à la pandémie.

 Actu-santé : un nouveau foyer de Covid-19 détecté en Dordogne (24) après des obsèques

Par : fr.sputniknews.com

Un homme a été testé positif le 5 mai au Covid-19 après avoir participé à des obsèques fin avril dans le petit village de Vergt, en Dordogne. L'Agence régionale de santé a fait dépister une centaine de personnes dans son entourage professionnel et familial, rapporte France Bleu.

Bien que la famille ait respecté la limite de vingt personnes à l'église, il y en avait plus au funérarium et lors de la réunion de famille, avec la présence d’invités venus du Portugal et de Suisse.

Le préfet de la Dordogne a confirmé vendredi que 103 personnes avaient été dépistées après la découverte de ce malade, dont huit sont positives parmi les 40 premiers résultats obtenus.

Indemnisation des salariés marocains

Environ 950.000 salariés impactés par la crise vont toucher une indemnité forfaitaire au titre du mois d'avril, a annoncé vendredi le Comité de veille économique du Maroc. Ces salariés de 134.000 entreprises percevront la semaine prochaine une aide de 2.000 dirhams (190 euros), a précisé dans un communiqué ce Comité chargé de suivre l'impact de la crise sanitaire et de décider des mesures à prendre.

Les entreprises en difficulté seront, elles, intégrées dans un dispositif de financement pour faciliter leur relance, a indiqué l'organisme mis en place par le gouvernement et piloté par le ministère de l'Économie   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub