Béziers : Distribution de masque! L’action (exemplaire) de Robert Ménard fait grincer des dents - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


lundi 11 mai 2020

Béziers : Distribution de masque! L’action (exemplaire) de Robert Ménard fait grincer des dents

Au soir du premier tour des élections municipales, Robert Ménard l’avait annoncé au micro de Lengadoc Info : désormais sa mission prioritaire c’était « la lutte contre le coronavirus ». Une mission qu’il semble remplir avec brio aujourd’hui… au point de faire grincer des dents certains élus et autorités sanitaires locaux…

Béziers : Distribution de masque! L’action (exemplaire) de Robert Ménard fait grincer des dents

Par : lengadoc-info.com

Robert Ménard, champion de la distribution de masques

Le déconfinement qui commence ce lundi 11 mai nécessite la mise en place d’un certain nombre de mesures primordiales, à commencer par la distribution massive de masques. Or dans ce domaine, la ville de Béziers semble avoir pris une avance considérable.

Ce dimanche 10 mai, la ville de Sète commence la distribution de masques à ses habitants ; Montpellier commencera, elle, à en fournir à partir de lundi. Les masques commandés par le Département de l’Hérault ne sont attendus qu’à la mi-mai voire la mi-juin selon Kleber Mesquida. Mais Robert Ménard et les équipes de la ville de Béziers ont déjà distribué depuis plusieurs jours des dizaines de milliers de masques à leurs administrés.

En effet, dès le 23 avril, la municipalité de Béziers a commencé la distribution de ces masques aux Biterrois, faisant de la commune la première ville de France à fournir des masques aux habitants. Un résultat qui s’explique par une anticipation de la part de la mairie qui a pris les devants, en opposition avec le discours des autorités, explique Robert Ménard :

Quand nous passons ces commandes et mobilisons tous nos bénévoles, nous sommes au début du mois d’avril. Les représentants de l’État dans le département expliquent alors que ces masques sont « inutiles », voire « dangereux ». Depuis, ils ont changé d’avis.

En tout, ce sont 76 000 masques qui ont été distribués en quatre jours par le personnel municipal et les élus (maire, conseillers départementaux et députée inclus). Une deuxième vague doit commencer ce mardi 12 mai pour compléter.

L’action du maire de Béziers ne fait pas l’unanimité

Les initiatives de Robert Ménard ne font pourtant pas l’unanimité. Ainsi, l’Agence Régionale de Santé (ARS) a interdit à la mairie de Béziers de tester tout le personnel des écoles de la ville, soit 800 personnes, alors même que le test, sur la base du volontariat, était financé par la mairie et que le même dispositif a été autorisé à Marseille.

Mais Robert Ménard ne compte pas pour autant s’arrêter là et a annoncé mettre des masques à la disposition des habitants d’une trentaine de communes aux alentours. Des communes dont beaucoup d’habitants travaillent à Béziers.

Aussi cette annonce ne peut être que populaire auprès des habitants du Biterrois. Pourtant elle soulève des craintes chez les opposants de Robert Ménard, notamment au sein de l’Agglomération Béziers-Méditerranée, à commencer par son président, Frédérique Lacas. Il faut dire que ce dernier sait que son poste est menacé aujourd’hui, après la réélection magistrale de Robert Ménard dès le premier tour à la tête de la principale ville de l’agglomération. Mais pour le maire de Béziers, « l’heure n’est pas aux calculs   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub