Covid-19 - Berlin : un imam haineux au bénéfice de l’aide sociale détourne des fonds d’aide d’urgence pour le Coronavirus - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

lundi 4 mai 2020

Covid-19 - Berlin : un imam haineux au bénéfice de l’aide sociale détourne des fonds d’aide d’urgence pour le Coronavirus

Berlin - Cette affaire est vraiment incroyable : le prêcheur de haine berlinois Ahmad Armih (46 ans), surveillé depuis des années par l'Office de protection de la Constitution de Berlin et classé comme un danger, a récolté 18 000 euros d'aide d'urgence contre le Coronavirus !

Berlin : un imam haineux au bénéfice de l’aide sociale détourne des fonds d’aide d’urgence pour le Coronavirus

Par : .lesobservateurs.ch

Et ce malgré le fait que le salafiste soit bénéficiaire de prestations sociales, selon le ministère public de Berlin.

Pour lui et sa femme, il s'était adressé à la Banque d'investissement de Berlin sous de faux prétextes. L'argent s'est retrouvé sur son compte rapidement et sans bureaucratie, comme des milliers d'autres Berlinois indépendants.

Mais évidemment à tort !

"Le prévenu de 46 ans Ahmad A. est soupçonné, avec sa compagne, d'avoir profité de la situation de crise du Coronavirus afin d'obtenir 18.000 euros de subventions de la Banque d'investissement en faisant de fausses déclarations concernant une activité commerciale, alors que tous deux ont reçu des prestations sociales", a déclaré Martin Steltner, porte-parole du bureau du procureur général de Berlin.

Armih prêche la haine contre les "mécréants" depuis des années

Jusqu'à mi-2018, Ahmad Armih a prêché dans une mosquée de la Torfstrasse sous le pseudonyme d'Ahmad Abul Baraa. Il est considéré comme l'un des rares prêcheurs salafistes qui ont une grande influence non seulement au niveau local mais aussi national.

Dans ses discours, il divise le monde entre les bons musulmans et les méchants infidèles. Armih a condamné à plusieurs reprises les atrocités de l'Etat islamique. En revanche, il a qualifié le combat des groupes proches de l'organisation terroriste Al-Qaïda de "djihad béni". Il a également "prié" que "Dieu tue les ennemis d’Allah un par un".

Il a sans cesse incité ses auditeurs, pour la plupart jeunes, à se tenir à l'écart des "infidèles" et à affronter avec "hostilité et haine" les gens qui combattent l'Islam   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub