Crise sanitaire, : Et si le lama était la solution miracle contre le Coronavirus? - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


jeudi 7 mai 2020

Crise sanitaire, : Et si le lama était la solution miracle contre le Coronavirus?

Les anticorps développés par un lama belge sont au centre d'une étude très sérieuse dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Simples à reproduire et à fabriquer industriellement à grande échelle, ces anticorps ont montré leur efficacité contre deux types de coronavirus.

 Crise sanitaire, :  Et si le lama était la solution miracle contre le Coronavirus?

Par : lindependant.fr

Winter, un lama femelle de 4 ans vivant dans une ferme belge, est au centre de bien des attentions. Quelques mois après sa naissance, Winter a reçu des injections de particules virales de deux coronavirus: le Sars-CoV-1 et le MERS-CoV. Deux coronavirus responsables, pour l'un, du Sras de 2002, pour l'autre, d'un syndrome respiratoire apparu au Moyen-Orient en 2012.

Winter a alors développé des anticorps qui intéressent beaucoup la science, aujourd'hui, alors que le monde entier est frappé de plein fouet par la pandémie de Covid-19 (Sars-CoV-2).

Une équipe de scientifiques américains et belges (Université du Texas et du Centre de biotechnologie médicale de Gand) explore en effet cette piste en imaginant un traitement par anticorps et a même publié ses conclusions dans une étude sur la revue scientifique Cell.

Cette étude indique que l'anticorps synthétique (baptisé VHH-72) est efficace contre les deux types de SARS-CoV. Ces anticorps, moins complexes que ceux des humains, pourraient être isolés et dupliqués à échelle industrielle. Beaucoup plus petits que ceux des humains, ils pourraient être administrés par inhalation ce qui permettrait de cibler directement les voies respiratoires. "C'est l'un des premiers anticorps connus pour neutraliser le Sars-CoV-2" selon Jason McLellan, de l’Université du Texas à Austin et co-auteur de l’étude.

Le traitement n'a toutefois pas encore été testé sur l'homme. Les essais doivent se poursuivent encore sur les animaux avant d'être validé pour les humains   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub