Déconfinement - Bretagne : «Je suis ouverte à rouvrir certaines plages», assure la préfète de région - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


vendredi 8 mai 2020

Déconfinement - Bretagne : «Je suis ouverte à rouvrir certaines plages», assure la préfète de région

Michèle Kirry a prévenu que les plages resteraient fermées lundi matin mais que les dérogations seraient accordées rapidement

 Déconfinement - Bretagne : «Je suis ouverte à rouvrir certaines plages», assure la préfète de région

Par : Camille Allain - 20minutes.fr

Sa prise de parole était attendue par au moins trois millions de Bretons et des milliers de résidents secondaires. Interrogée par la presse sur la question de la réouverture des plages de Bretagne dans le cadre du déconfinement, la préfète de région Michèle Kirry a fait savoir vendredi matin qu’elle était « ouverte à rouvrir certaines plages, en concertation avec les maires ». La représentante de l’État a cependant précisé que « les plages resteraient fermées lundi matin » et que c’était aux maires de solliciter un arrêté de dérogation permettant l’accès au littoral.

Dans son allocution de jeudi, le Premier ministre Edouard Philippe avait déjà annoncé que les levées d’interdiction d’accès aux plages seraient soumises à l’autorisation des préfets des départements concernés, sur demande des maires.

« Ça pourra être en un jour ou deux »

Si le sable ne sera pas accessible dès le 11 mai au matin, la préfète promet de travailler « très vite » pour donner une réponse aux maires. « Ça pourra être en un jour ou deux. J’aurai beaucoup de demandes, je n’en doute pas ». Depuis plusieurs jours, de nombreux élus bretons, le président de la Bretagne en tête, avaient demandé la réouverture des plages et le hashtag #rendeznouslamer était rapidement devenu viral dans une région qui compte plus de 1.700 kilomètres de côte et environ 500 plages.

D’ici le 11 mai et le début du déconfinement, les quatre préfets bretons doivent établir « un cahier des charges » qui devra permettre de respecter les mesures barrière et la distanciation physique sur le littoral. A l’image des marchés, pour lesquels les préfets avaient statué au cas par cas, certaines mesures pourraient être imposées aux maires pour obtenir une dérogation. « Nous attendons toujours le décret mais on peut imaginer des systèmes d’entrée et de sortie pour éviter que les gens ne se croisent ou des jauges sur certaines petites plages. Nous regarderons cela au cas par cas. Poser sa serviette sur la plage du Sillon (une immense plage à Saint-Malo) n’est pas la même chose que de le faire à Saint-Briac », précise Michèle Kirry. Les aires de jeux pour enfants resteront, elles, fermées. « Ce sont des critères de bon sens. Il faut éviter les interactions humaines ».

Interrogée sur la réouverture de la navigation de plaisance et des activités nautiques, la préfète a par ailleurs fait savoir que leur   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub