En pleine crise sanitaire, l’Europe offre 3 milliards… aux pays non-membres de l’UE - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


mercredi 6 mai 2020

En pleine crise sanitaire, l’Europe offre 3 milliards… aux pays non-membres de l’UE

En pleine crise sanitaire, Bruxelles s’engage pour la préférence…extra-européenne et poursuit sa folle politique d’élargissement, dénonce Jérôme Rivière, chef de file du groupe RN au Parlement européen.

 En pleine crise sanitaire, l’Europe offre 3 milliards… aux pays non-membres de l’UE

Par : Jérôme Rivière - valeursactuelles.com

Un sommet virtuel est organisé aujourd’hui : les dirigeants de l’Union européenne vont s’entretenir avec les représentants des six pays des Balkans occidentaux non-membres de l’Union. En dépit des conséquences de la crise du Coronavirus et l’expression d’un retour des Nations, dogmatiques, ils poursuivent, leur folle volonté d’élargissement et persistent dans cette politique scandaleuse et injuste d’aide préférentielle à des pays non-européens. Ces pays des Balkans, Albanie, Macédoine du Nord, Bosnie-Herzegovine, Monténégro, Kosovo et Serbie non-membres de l’Union européenne se voient attribuer, en pleine crise économique au sein de l’UE, 3,3 milliards d’euros pour soutenir leurs économies.

Après avoir abandonné les Italiens, Bruxelles vole au secours des Balkans

La Présidente Ursula Von der Leyen parle de « solidarité » avec ces pays et le Commissaire européen à l’élargissement, Olivier Varhélyi ajoute : « Nous aiderons nos partenaires à couvrir leurs besoins immédiats pour leurs systèmes de santé. » Ces prises de position zone sont totalement décalées dans cette période tragique où la solidarité entre les Nations membres de l’UE n’a pas fonctionnée. Cette fuite en avant, délibérée, contre la volonté des peuples ne s’explique que par l’idéologie de ces dirigeants déconnectés et sans cesse tournés vers le fédéralisme, le sans-frontiérisme et l’immigration de masse. Comment s’étonner que le peuple italien, abandonné par Bruxelles dans sa situation dramatique, souhaite désormais, majoritairement, sortir de l’Union européenne ?

Bruxelles montre une fois de plus, dans cette grave crise, son mépris pour les peuples européens et sa préférence pour les intérêts mondialistes. Cet argent des contribuables de l’UE doit exclusivement être utilisé dans les pays membres qui en ont le plus besoin, et il est impératif de stopper tous les processus d’adhésion en cours.

L’Union Européenne doit être totalement refondée pour devenir une Europe de la coopération entre des Nations souveraines. Cette crise l’a démontré et ce n’est que sur les fondements de notre civilisation commune qu’il   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub