PHOTOS - Flagrant délit : Des gendarmes «arrêtent» une poupée gonflable pour non-respect du confinement

Des photos d’un contrôle de confinement visant une poupée gonflable ressemblant à une personne prenant un bain de soleil sur une plage de l’Hérault ont été diffusées sur les réseaux sociaux. La gendarmerie a plaisanté sur Twitter en déclarant que ses agents avaient «porté secours à une poupée abandonnée par son propriétaire».

 PHOTOS - Flagrant délit : Des gendarmes «arrêtent» une poupée gonflable pour non-respect du confinement

Par : fr.sputniknews.com

Un contrôle du confinement sur une plage de l’Hérault a viré en scène cocasse lorsque les gendarmes se sont aperçu que le délit avait été commis par un jouet pour adultes, relate Actu17.

Des motards de la gendarmerie se sont arrêtés pour contrôler une personne qui se dorait la pilule sur la plage de Carnon, allongée sous un parasol, en plein confinement. En s’approchant d’elle, les gendarmes ont rapidement découvert qu’il ne s’agissait que d’une poupée gonflable, vraisemblablement laissée par un plaisantin.

Réaction de la gendarmerie

Cependant, cette intervention a été immortalisée et plusieurs clichés ont été diffusés sur les réseaux sociaux. La gendarmerie de l’Hérault a elle aussi publié une photographie de la poupée sur Twitter en indiquant qu’«en surveillance des plages, les gendarmes ont porté secours à une poupée abandonnée par son propriétaire».

​L’accès aux plages du département est interdit depuis le début du confinement pour lutter contre la propagation du virus. Plus de deux mois après la mise en place de cette mesure, une soixantaine d’élus français dont huit députés d’Occitanie ont lancé une pétition pour réclamer la réouverture des plages pour la pratique sportive dans les départements de la catégorie «vert». Selon les députés, ces activités physiques et   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Suivez nous sur :

Posts les plus consultés de ce blog

Mélenchon contesté : « le bruit et la fureur » de LFI inquiète au PS…

Darmanin déterminé à évincer Elisabeth Borne : « Il veut prendre sa place ! »

Il neutralise un radicalisé : « Si je n’agis pas, il plante tout le monde ! »

Montpellier : Un handicapé en fauteuil roulant, roué de coups et menacé au couteau par un Marocain, déjà condamné 35 fois