Une résidente de 92 ans violée dans un Ehpad du 12e arrondissement de Paris, un aide-soignant interpellé - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


lundi 11 mai 2020

Une résidente de 92 ans violée dans un Ehpad du 12e arrondissement de Paris, un aide-soignant interpellé

Le suspect, un homme âgé de 62 ans, a été interpellé et placé en garde à vue

Paris : Une résidente de 92 ans violée dans un Ehpad, un aide-soignant interpellé

Par : Thibaut Chevillard - 20minutes.fr

  1. Un aide-soignant travaillant dans un Ehpad du 12e arrondissement de Paris a été interpellé dimanche par les policiers de la Bac.
  2. Il est soupçonné d’avoir violé une résidente de 92 ans.
  3. La victime a été transportée à l’hôpital en état de choc.

L’affaire est tout simplement sordide. Un aide-soignant travaillant dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) du 12e arrondissement de Paris a été interpellé, dimanche, suspecté du viol d’une pensionnaire de 92 ans. Cet homme, indiquant avoir 62 ans, né en République démocratique du Congo, a été placé en garde à vue par les policiers du 2e district de police judiciaire, chargés des investigations, apprend 20 Minutes de sources concordantes, confirmant une information du Parisien. La victime se trouve en état de choc et a été hospitalisée après avoir été examinée par les pompiers.

Les faits se sont déroulés dimanche en fin d’après-midi. Les policiers de la Bac se sont rendus dans cet établissement Korian, situé avenue Daumesnil, après avoir été prévenus par le directeur qu’une pensionnaire avait été agressée sexuellement par un membre du personnel. Le suspect a été surpris en flagrant délit par une infirmière qui faisait sa tournée au 3e étage de l’établissement. Quand elle est entrée dans la chambre, elle a aperçu son collègue, debout face au lit de la résidente, le sexe sorti de son pantalon. La victime, elle, avait le buste posé sur le lit, les fesses dénudées.

« Qu’est-ce que tu as fait ? »

« Qu’est-ce que tu as fait ? », a alors demandé à plusieurs reprises l’infirmière, choquée par la scène. Cette dernière a eu le réflexe de prendre une photo du suspect avant de quitter la chambre en hurlant. Elle a ensuite raconté ce qu’elle venait de voir à un autre infirmier qui est alors allé demander des explications au suspect. Une conversation qu’il a enregistrée discrètement avec son téléphone.

Les policiers de la Bac ont retrouvé l’homme assis sur une chaise dans le jardin de l’établissement. Il était nerveux et semblait vouloir échapper aux fonctionnaires qui l’ont menotté rapidement. La direction de l’établissement a prévenu la fille de la victime, habitant en Isère, dimanche soir.

Sollicité par 20 Minutes ce lundi, un porte-parole du groupe Korian indique que le suspect « a été immédiatement mis à pied à titre conservatoire », et qu’une cellule de soutien psychologique a été mise en place au sein de l’établissement. Korian s’est également portée partie civile dans la procédure, précise-t-il. Le groupe, qui gère 308 Ehpad en France, est déjà au cœur d’une polémique après que des familles de résidents décédés du coronavirus ont déposé plainte contre lui, l’accusant de   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub