Municipales : “une vraie victoire!” Ces trois nouvelles villes conquises par le RN - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

mardi 30 juin 2020

Municipales : “une vraie victoire!” Ces trois nouvelles villes conquises par le RN

Le RN a gagné Perpignan, Moissac et Bruay-la-Buissière. Marine Le Pen a salué “une vraie victoire” sur l’ensemble du territoire.

Municipales : “une vraie victoire!” Ces trois nouvelles villes conquises par le RN

Par : Auteurvaleursactuelles.com

Dimanche 28 juin, les écologistes n’ont pas été les seuls grands gagnants des élections municipales. Le Rassemblement national peut également se targuer d’un beau bilan. Le parti de Marine Le Pen a en effet conquis trois nouvelles villes en 2020, « une vraie victoire » pour Marine Le Pen. Outre Perpignan avec Louis Aliot, qui représente la plus belle prise du parti depuis Toulon en 1995, le RN s’est imposé à Moissac (Tarn-et-Garonne) et Bruay-la-Buissière (Pas-de-Calais), rapporte notamment Le Figaro. De quoi faire oublier la perte du 7e secteur de Marseille, fief de Stéphane Ravier, de Mantes-la-Ville (Yvelines) et Le Luc (Provence-Alpes-Côte d’Azur).

Deux jeunes maires à Moissac et Bruay-la-Buissière

Pour Louis Aliot, la troisième tentative aura été la bonne. Après deux échecs en 2008 et 2014, le député RN des Pyrénées-Orientales a vaincu son rival LR Jean-Marc Pujol, récoltant 53% des voix, contre 47%. « Le premier message, ce soir, c’est que le front dit ‘républicain’ est tombé à Perpignan, et demain, il pourrait tomber ailleurs. C’est un excellent message pour la suite », a déclaré le nouveau maire sur France 2, en annonçant sa victoire. Une grosse prise pour le RN, à laquelle s’ajoute celle de Moissac, dans le Tarn-et-Garonne. Le candidat RN Romain Lopez, 31 ans, l’a emporté avec 62,55% face à la candidate divers gauche Estelle Hemmam (37,6%). Au premier tour, il avait déjà mis fin au suspense en récoltant plus de 47% des voix. Benjamin de l’Assemblée nationale en 2017, Ludovic Pajot est également devenu maire de Bruay-la-Buissière (Pas-de-Calais) à 26 ans. Il l’a emporté devant le candidat sans étiquette Bernard Cailliau.

Un « vrai déclic » pour Marine Le Pen

A ces nouvelles prises, s’ajoutent les victoires écrasantes dès le premier tour dans plusieurs villes. Le 15 mars, David Rachline et Steeve Briois avaient déjà été réélus maire de Fréjus (Var) et d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Julien Sanchez à Beaucaire (Gard), Franck-Briffaut à Villers-Cotterêts (Aisne) et Fabien Engelmann à Hayange (Moselle) avaient également triomphé dès le 15 mars, tout comme Robert Ménard, proche du RN, à Béziers (Hérault). A l’issue du second tour, Marine Le Pen a en tout cas salué « une vraie victoire » mais aussi un « vrai déclic ». « Nous allons pouvoir démontrer que nous sommes capables de gérer de grandes collectivités, ce qui évidemment aura son importance compte tenu des échéances départementales et régionales », a fait valoir la présidente du RN. « C’est aussi la fin du ‘front anti-républicain’ en réalité, c’est-à-dire celui qui consistait à faire battre le Rassemblement national uniquement parce que c’est le Rassemblement national », s’est-elle aussi félicitée.   LIRE L'ARTICLE COMPLET


Bas Pub