Allemagne : le regroupement familial, une mission quasi impossible pour les réfugiés érythréens «par contre en France c'est porte ouverte!» - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


mercredi 1 juillet 2020

Allemagne : le regroupement familial, une mission quasi impossible pour les réfugiés érythréens «par contre en France c'est porte ouverte!»

La loi allemande prévoit la possibilité pour un réfugié de faire venir son ou sa partenaire et ses enfants en Allemagne. Mais pour les Erythréens, le regroupement familial s'avère souvent impossible.

Allemagne : le regroupement familial, une mission quasi impossible pour les réfugiés érythréens «par contre en France c'est porte ouverte!»

Par : DW

Une personne qui obtient le statut de réfugiée en Allemagne est autorisée à faire venir son époux, épouse ou partenaire, tout comme les enfants de moins de 18 ans dans le cadre de la loi sur le regroupement familial.

Mais pour les Erythréens, qui représentent le plus grand groupe de réfugiés africains en Allemagne, les obstacles restent nombreux.

En 2019, les ambassades allemandes en Ethiopie, au Soudan et au Kenya ont reçu près de 1.650 demandes de visa de la part de famille érythréennes qui souhaitent être réunies. Si ces demandes se font dans des pays voisins, cela tient au fait que l’ambassade d’Allemagne en Erythrée ne dispose pas d’un bureau de visa.

Sur ces quelque 1.650 demandes, seules 48 % ont été acceptées, selon une réponse du gouvernement à une question posée au Parlement fédéral allemand par le parti de gauche Die Linke.

D’une part, les agents consulaires "soupçonnent systématiquement" les certificats de mariage issus par les églises en Erythrée d’être des faux, affirme Ulla Jelpke, députée de Die Linke.

Le ministère allemand des Affaires étrangères assure cependant ne pas avoir eu d’autre choix que de rejeter ces certificats. "A cause de la variété de formats de documents qui existent, il n’y a pas de moyen sûr pour les ambassades allemandes de vérifier l’exactitude formelle et textuelle des certificats de mariage religieux érythréens", affirme la réponse adressée au Parlement.

Cela oblige les réfugiés ou leurs époux et épouses de s’adresser à des officiels en Erythrée afin de faire enregistrer leur mariage et se voir délivrer un document reconnu par le gouvernement allemand.

"Ces conditions à remplir sont insupportables et doivent être changées le plus vite possible", affirme Ulla Jelpke.

Car il existe de nombreuses raisons pour expliquer la défiance des réfugiés érythréens vis à vis de leur propres autorités consulaires et pourquoi ils préfèrent ne pas les approcher. Tout d'abord, l'Erythrée est considéré comme étant l'un des pays les plus répressifs au monde.

Le président Isaias Afewerki se sert des risques de conflit avec l’Ethiopie voisine pour justifier sa gestion autoritaire, dont la suspension de médias indépendants, la répression de dissidents et le tristement célèbre service militaire national lors duquel beaucoup sont réduits pendant plusieurs années à des ...   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub