Anne Hidalgo s’entoure d’une équipe “ Extra-large ” de 37 adjoints pour son nouveau mandat à Paris - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


lundi 6 juillet 2020

Anne Hidalgo s’entoure d’une équipe “ Extra-large ” de 37 adjoints pour son nouveau mandat à Paris

A chacun son remaniement. Tandis que le futur gouvernement est en préparation, la maire de Paris a dévoilé l’équipe qui incarnera son acte II.

Anne Hidalgo s’entoure d’une équipe “ Extra-large ” de 37 adjoints pour son nouveau mandat à Paris

Par : Denis Cosnard | lemonde.fr

A chacun son remaniement. Tandis qu’Emmanuel Macron peaufine son futur gouvernement, Anne Hidalgo a dévoilé, vendredi 3 juillet, l’équipe qui incarnera l’acte II de son action à Paris. Une équipe de 37 adjoints, 19 hommes et 18 femmes, sous la houlette d’un homme-clé, Emmanuel Grégoire, qui reste premier adjoint, mais troque les finances pour l’urbanisme.

Issus des différents horizons de la gauche, ils sont chargés d’une mission commune : concrétiser les projets écologiques et sociaux annoncés pendant la campagne, « montrer que ce ne sont pas juste des mots alignés dans des discours », explique la maire largement réélue le 28 juin.

Cette volonté d’atteindre quelques objectifs clairs se lit dans l’intitulé même des délégations confiées aux adjoints. L’un d’eux, le communiste Jacques Baudrier, sera ainsi responsable de la construction et du « suivi des chantiers », « car oui, j’ai compris qu’il y avait un problème » avec la multiplication anarchique de travaux dans la capitale, admet Anne Hidalgo.

L’ex-journaliste Audrey Pulvar, elle, aura pour mission de favoriser l’« alimentation durable » et les « circuits courts », avec la création d’une coopérative agricole. De même, Christophe Najdovski devient adjoint non plus aux espaces verts, mais à la « végétalisation de l’espace public ». A lui de planter les fameuses « forêts urbaines » promises par la Mairie, et moquées par l’opposition. Quant à Nicolas Nordman, il devra concrétiser, enfin, la création de la police municipale.

Avec 37 adjoints, contre 21 au début de son premier mandat et 27 à la fin, Anne Hidalgo a opté pour un « gouvernement » extra-large. Il lui permet de garder ses fidèles, comme Christophe Girard (culture) et Patrick Bloche (éducation), et de faire entrer de nouveaux visages, tels Jean-Luc Romero, figure de la lutte contre le sida (droits humains et lutte contre les discriminations), ou l’ancien troisième-ligne de rugby Pierre Rabadan – il préparera les Jeux olympiques de 2024. « Une imposture » De même, l’équipe compte avant tout des soutiens directs de la maire (25 sur 37), mais réserve 3 places à ses alliés de Générations.s, 4 aux communistes – dont Ian Brossat (logement) –, et 5 aux Verts. David Belliard, leur tête de liste au premier tour, qui présidait le groupe écologiste ces dernières années, a accepté cette fois-ci de s’impliquer dans la gestion en prenant sous sa coupe les transports, la voirie et la « transformation de l’espace public ».

La suite est réservée aux abonnés...   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub