« Des lâches ! » Brigitte Bardot très en colère : elle veut quitter la France et insulte violemment le gouvernement - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

mercredi 8 juillet 2020

« Des lâches ! » Brigitte Bardot très en colère : elle veut quitter la France et insulte violemment le gouvernement

Brigitte Bardot est très remontée contre le gouvernement. Au micro de Sud Radio, la comédienne de 85 ans s'en est violemment prise aux dirigeants en les insultant copieusement. Un énorme coup de gueule au cours duquel elle a même avoué avoir envie de quitter la France.

Brigitte Bardot très en colère : elle veut quitter la France et insulte violemment le gouvernement

Par : voici.fr/news-people

A 85 ans, Brigitte Bardot n'a pas décidé de s'assagir. Les 12 juin dernier, la comédienne affichait son soutien aux forces de l'ordre dans un message posté sur Twitter qui a suscité la polémique. Rendant hommage aux policiers évitant que "la racaille envahissante ne mette la population en danger", la grande protectrice des animaux avait encore davantage dérapé en s'en prenant à Christophe Castaner et Emmanuel Macron : "Je suis française de souche, j’ai représenté ’Marianne’ et suis connue du monde entier alors je vous emmerde, vous les donneurs de leçons, les politiquement corrects, bande de trouillards émasculés." Très loin de s'être calmée, Brigitte Bardot a récidivé sur les ondes de Sud Radio, dans l'émission Parlons vrai d'André Bercoff.

Brigitte Bardot très remontée contre le gouvernement

"Je suis épouvantée, je suis écœurée, a lancé Brigitte Bardot, très énervée, ce mardi 7 juillet. Je trouve qu'on est gouvernés par des lâches ! Vraiment soumis à une partie de la France qui maintenant n'appartient plus à la France. C'est scandaleux d'agir comme ça de la part d'un gouvernement. Moi, j'en ai marre et plus que marre ! Il y a des moments où j'ai envie de quitter la France tellement c'est devenu dégueulasse ! Ils doivent assurer la sécurité de la population, quoi qu'il arrive". La star d'Et Dieu créa la femme a également dénoncé "des endroits où plus personne ne peut rentrer ni les flics, ni les pompiers, ni médecins ni personne". "Maintenant, c'est tout juste si on nous fout pas dehors avec un coup de pied dans le c** ! En tout cas, c'est ce qui va arriver. On est gouvernés par des lâches, des soumis, des sans c***lles", a-t-elle conclu. Des propos très violents.

  LIRE L'ARTICLE COMPLET


Bas Pub