La Turquie décide de l'avenir de l'ex-basilique Sainte-Sophie : “Musée ou mosquée pour le culte musulman?” - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


samedi 4 juillet 2020

La Turquie décide de l'avenir de l'ex-basilique Sainte-Sophie : “Musée ou mosquée pour le culte musulman?”

Le Conseil d’Etat turc, le plus haut tribunal du pays, a étudié la requête de plusieurs associations qui demandent que le monument redevienne une mosquée.

La Turquie décide de l'avenir de l'ex-basilique Sainte-Sophie : “Musée ou mosquée pour le culte musulman?”

Avec : valeursactuelles.com

Construite par les Byzantins et transformée en musée en 1935, l'ex-basilique Sainte-Sophie est aujourd’hui au cœur d’une bataille idéologique. Comme le relaye Le Point, le Conseil d’Etat turc, le plus haut tribunal du pays, a étudié la requête de plusieurs associations qui demandent que le monument redevienne une mosquée. La décision sera annoncée sous 15 jours, selon la télévision d'État TRT. Construite au VIe siècle par les Byzantins, lieu de couronnement de leurs empereurs, Sainte-Sophie était devenue une mosquée en 1453 après la prise de Constantinople par les Ottomans. Puis, en 1935, elle a été transformée en musée par le dirigeant de la jeune République turque, Mustafa Kemal Atatürk soucieux de « l'offrir à l'humanité ».

Rallier l’électorat conservateur

Les autorités turques doivent toutefois composer avec les Etats-Unis qui ont appelé mercredi la Turquie à ne pas toucher au statut de Sainte-Sophie. Mais le président turc Erdogan, nostalgique de l'Empire ottoman qui cherche aujourd'hui à rallier l'électorat conservateur sur fond de crise économique due à la pandémie du nouveau coronavirus, s'est plusieurs fois dit pour une reconversion en mosquée. L'an dernier, il avait qualifié la transformation de Sainte-Sophie en musée de « très grosse erreur ». « Erdogan ne pouvait pas trouver un symbole aussi puissant que Sainte-Sophie pour atteindre tous ces buts à la fois », explique au Point Anthony Skinner, du cabinet de consultants Verisk Maplecroft. Sainte-Sophie reste aujourd’hui un lieu important pour les musulmans, mais aussi pour les chrétiens   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub