Le président Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


lundi 6 juillet 2020

Le président Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination

Moins de 48 heures après la nomination de Jean Castex, une première erreur de communication est apparue entre lui et Emmanuel Macron autour de la date de son discours de politique générale. Annoncé en «milieu de semaine», il devra finalement se faire après la prise de parole du Président le 14 juillet.

Le président Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination

Par : fr.sputniknews.com

Dimanche 5 juillet, soit deux jours après avoir été nommé Premier ministre, Jean Castex a subi un premier léger accrochage avec la présidence. En effet, le locataire de Matignon avait annoncé son discours de politique générale «en milieu de semaine prochaine», une information qui a été largement reprise dans les médias. L’Élysée est toutefois venu rectifier le tir.

Le Premier ministre devra désormais attendre «quelques jours après» le 14 juillet et l’allocution d’Emmanuel Macron «probablement dans le cadre d’un entretien télévisé», selon l’entourage du Président. Par ailleurs, c’est la première fois que le chef de l’État s’exprimera en interview le jour de la fête nationale, une tradition qu’il avait lui-même supprimée.

Ce décalage entre les annonces d’Emmanuel Macron et de son Premier ministre n’est pas le premier, puisque cela avait déjà été le cas lors des débuts d’Édouard Philippe, a rappelé RTL. Jean Castex n’a toutefois pas mentionné une seule fois le Président lors de la passation de pouvoir, a souligné la station de radio.

Pas un collaborateur

Lors de sa première grande interview au Journal du dimanche en tant que Premier ministre, M.Castex a bien insisté sur le fait que sa personnalité n’était «pas soluble dans le terme de collaborateur», répondant aux accusations de l’opposition d’être un simple technocrate aux mains d’Emmanuel Macron. «Il n'entre pas dans les intentions du chef de l'État de faire de moi un subordonné voué aux tâches secondaires», a-t-il précisé.

Un fait confirmé par l’un des conseillers du Président. «Ce serait une erreur de croire que Jean Castex n’a ni conviction, ni caractère. Ce n’est pas un “béni oui oui“. C’est quelqu’un qui a de la méthode et qui exécute», a-t-il affirmé auprès d’RTL ...   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub