Remaniement : l'avocat gauchiste Eric Dupond-Moretti devient Garde des sceaux, ministre de la Justice - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


lundi 6 juillet 2020

Remaniement : l'avocat gauchiste Eric Dupond-Moretti devient Garde des sceaux, ministre de la Justice

Contre toute attente, le pénaliste succède à Nicole Belloubet et entre dans le gouvernement de Jean Castex. L'annonce ne manquera pas de faire réagir, alors que « EDM », ténor du barreau redouté des cours d'assises, entretient un rapport contrasté avec l'institution et ses magistrats.

Remaniement : l'avocat gauchiste Eric Dupond-Moretti devient Garde des sceaux, ministre de la Justice

Par : Basile Dekonink | lesechos.fr/politique-societe/gouvernement

Les proches d'Emmanuel Macron promettaient des « surprises », celle-ci dépasse toutes les attentes. Eric Dupond-Moretti, le plus emblématique et le plus médiatique des avocats français, a été nommé ce lundi Garde des sceaux, ministre de la Justice, dans le gouvernement de Jean Castex.

L'annonce ne manquera pas de faire réagir, alors que « EDM », ténor du barreau redouté des cours d'assises, entretient un rapport contrasté avec l'institution et ses magistrats. « Je pense qu'on a fait n'importe quoi », dénonçait-il encore il y a un mois au sujet de la gestion de la justice durant la crise sanitaire, nombre de tribunaux ayant dû suspendre le cours de la justice en raison de l'incapacité matérielle de poursuivre les procédures.

Le pénaliste est un habitué des prises de position tranchées et certaines risquent de peser lourd au moment de conduire les dossiers les plus sensibles. « Ce n'est pas de tout coeur qu'on fait grève mais ce qui est en jeu c'est notre système. Ce n'est pas un système spécifique mais un système autonome qui alimente d'autres caisses », faisait-il encore valoir en janvier devant le tribunal de Saint-Quentin, alors qu'il s'associait aux avocats en grève contre la réforme des retraites - réforme que Jean Castex a indiqué vouloir régler « à court terme ».

Volcanique

Surtout, Eric Dupond-Moretti a porté plainte au début du mois contre le Parquet national financier (PNF), qu'il accuse de « violation de l'intimité de la vie privée et du secret des correspondances » après les révélations du « Point ». L'hebdomadaire a rapporté la semaine dernière l'existence d'investigations d'ampleur, menées par le PNF pour identifier la « taupe » qui aurait pu informer Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog - un proche d'« EDM » - qu'ils étaient sur écoute dans une affaire de corruption.

Georges Tron, Jérôme Cahuzac, le frère de Mohammed Merah… Habitué des grands procès, star des prétoires, Eric Dupond-Moretti n'a pas hésité lors de ses innombrables plaidoiries à remettre en cause le système, à questionner la loyauté des juges. Une marque de fabrique résolument tournée vers l'offensive qui lui a permis d'obtenir plus de 150 acquittements depuis 1984 (un record) et lui vaut le surnom d'« Acquittator ».

Mais son passif pourrait là encore peser, alors que les rapports entre le parquet et le ministère de la Justice se sont encore dégradés au cours du passage de Nicole Belloubet et que la feuille de route s'annonce chargée - embouteillages dans les tribunaux après la crise sanitaire, numérisation des outils et des procédures, PNF…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub