Cher (18) : Il fonce en marche arrière sur un policier, celui-ci riposte au pistolet à quatre reprises - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


lundi 24 août 2020

Cher (18) : Il fonce en marche arrière sur un policier, celui-ci riposte au pistolet à quatre reprises

Face à un chauffard qui refusait d’obtempérer pour un contrôle et qui fonçait sur un policier, celui-ci a été contraint de recourir à son arme de service, dans le Cher. Ce n’est qu’après quatre tirs sur le véhicule que l’automobiliste a pu être arrêté.

Il fonce en marche arrière sur un policier dans le Cher, celui-ci riposte au pistolet à quatre reprises

Par : fr.sputniknews.com

Un habitant de la commune de Bourges, âgé de 40 ans, a été placé en garde à vue dans la soirée du 22 août à la suite d’une interpellation mouvementée, relate le Berry républicain.

Vers 22h, dans le secteur de Mazières, un véhicule roulant à une vitesse excessive a doublé une patrouille de police.

Le chauffard a refusé de s’arrêter et de se faire contrôler malgré les sommations des forces de l’ordre. Au contraire, il a multiplié les infractions routières en frôlant d’autres véhicules, comme le précise France Bleu. Il s’est retrouvé bloqué un peu plus loin.

Lorsqu’un policier s’est dirigé vers lui à pied, le quadragénaire a redémarré en enclenchant la marche arrière. Pour l’arrêter, le policier a dû faire usage de son arme de service et tirer à quatre reprises dans le bas de caisse du véhicule.

Une expertise psychiatrique demandée

Le chauffard a été finalement interpellé. Le quadragénaire, qui n’était jusqu’à cet incident pas connu des services de police, aurait reconnu qu’il roulait à une vitesse excessive.

Le parquet de Bourges a demandé l’expertise psychiatrique de cet homme qui était très agité dans sa cellule, a précisé France Bleu. Sa garde à vue a été ainsi prolongée dimanche soir…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub