Claire, grande sœur d’Augustin tabassé à Lyon : “Mon frère voulait simplement calmer le jeu…!” - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


mardi 25 août 2020

Claire, grande sœur d’Augustin tabassé à Lyon : “Mon frère voulait simplement calmer le jeu…!”

Pour avoir voulu défendre un groupe de jeunes filles prises à parti par une bande de racailles, vendredi soir à Lyon, Augustin a été violemment agressé. Sa grande sœur, Claire, nous raconte ces heures douloureuses qui ont bouleversé la vie de leur famille.

Claire, grande sœur d’Augustin tabassé à Lyon : “Mon frère voulait simplement calmer le jeu…!”

Par : Nicolas Boutin | valeursactuelles.com


#justicepouraugustin : Un adolescent secourt des jeunes filles et se fait tabasser par “un groupe de cinq racailles colorées”


Alors qu’il rentrait chez lui après une soirée, somme toute banale, aux alentours de 23 heures, Augustin s’est retrouvé à prendre son courage à deux mains. Si les quatre jeunes filles ont pu se réfugier dans le commerce voisin, Augustin lui, a dû subir une vague de coups, jusqu’à finir au sol.

Afin de retrouver témoins et agresseurs, sa famille a lancé un appel sur les réseaux sociaux. Sa grande sœur, Claire, âgée de 19 ans et étudiante en Droit-Histoire, nous livre ses sentiments sur cette soirée qui a changé le destin de ce jeune héros de 17 ans, « toujours là pour aider les autres et jamais indifférent dans ce genre de situation ».
 
Valeurs Actuelles : Que s’est-il passé vendredi soir, place Bellecour ?

Claire : Mon frère rentrait d’un pot avec des amis, accompagné de deux filles. Lorsqu’il a vu au loin un groupe de jeunes femmes se faire embêter, il est allé s’interposer. Il voulait rester calme et espérait que les choses se passent bien, sachant tout de même qu’ils étaient cinq face à lui. Il a permis aux filles de se réfugier dans le Monoprix de la place et à ce moment-là, les quatre hommes ont commencé à le frapper jusqu’à ce que le cinquième le mette K.O sans qu’il l’ait vu venir. Puis, ils sont partis. Au départ, il ne se sentait pas encore très mal. Il a raccompagné ses amies au métro puis il a appelé nos parents qui l’ont emmené aux urgences où il a passé la nuit. Il est rentré le lendemain matin, nous l’avons accompagné déposer plainte à la gendarmerie, dimanche matin et aujourd’hui, il est de nouveau à l’hôpital pour se faire opérer de la mâchoire.
 
Quel est le profil des agresseurs ? Y-a-t-il des témoins de la scène ?

Il s’agit de cinq racailles, quatre de type maghrébin et un de type africain. Malheureusement, nous n’avons pas de nouvelles des filles qu’il a aidées. Nous aimerions bien les retrouver pour avoir leur témoignage. Autour de l’agression, il y avait du monde, c’était sur la place Bellecour un vendredi soir ! Mais personne n’est intervenu… Ce qui est surprenant, c’est qu’il y aurait dû avoir des personnes du magasin où les filles se sont réfugiées qui auraient pu faire quelque chose. Mais apparemment, non.
 
En tant que jeune femme, remarquez-vous une montée de l’insécurité à Lyon ?

Oui, c’est vrai qu’actuellement on la ressent beaucoup plus qu’avant. J’ai l’impression qu’il y a une vague d’agressions. Je ne me sentais déjà pas en sécurité à Lyon, J’ai déjà eu une amie qui s’est faite agresser. Je sais qu’il y a des précautions à prendre : ne pas rentrer seule, être accompagnée de garçons….

Que le gouvernement ne nous dise pas que ce ne sont que des incivilités

Sur les réseaux sociaux, vous avez reçu de nombreux soutiens. Qu’est-ce que cela vous évoque ?

Nous avons reçu énormément de soutien, je tiens à adresser mes remerciements. J’ai vu qu’une chaîne de prière avait été lancée, c’est la meilleure chose à faire, tant nous nous sentons impuissants. Voir qu’Augustin est entouré et que les gens se rendent compte que quelque chose ne va pas est rassurant. J’espère qu’ils n’agiront pas lâchement en laissant faire les choses.

Attendez-vous une réaction de la part des autorités ?

Il devrait y avoir des mesures mises en place pour garantir la sécurité des Français. C’est compliqué, mais on connaît les quartiers où cela arrive plus souvent qu’ailleurs. Que le gouvernement ne nous dise pas que ce ne sont que des incivilités, ils doivent réussir à régler ce problème.

On ne peut pas laisser un tel acte impuni !

Dans quel état se trouve Augustin aujourd’hui ?

Il a plusieurs dents arrachées, ses cervicales sont endommagées sans que l’on sache encore à quel point. Sa mâchoire est fracturée et sa mandibule est touchée. Il se fait opérer ce lundi après-midi puis devra se reposer. Ce n’est pas la grande forme, mais il le vit relativement bien. Il est bien entouré par sa famille, ses amis, mais il risque d’y avoir un contre-coup. Il ne regrette absolument pas son acte, il ne cherchait pas la bagarre, il voulait simplement calmer le jeu.
 
Et de votre côté, dans quel état d’esprit êtes-vous ?

Je suis choquée, mais aussi révoltée ! Je ne suis pas dans une optique de vengeance, je réagis plutôt par les sentiments. Je me mets à sa place et je trouve ça injuste. J’espère de tout cœur que justice sera faite, même si aujourd’hui dans ce genre d’affaire il n’y pas trop de suite. Mais j’insiste, on ne peut pas laisser un tel acte impuni !…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub