Italie : face à la flambée du nombre de migrants, le maire de Lampedusa appelle à la “grève générale...!” - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


lundi 31 août 2020

Italie : face à la flambée du nombre de migrants, le maire de Lampedusa appelle à la “grève générale...!”

“Le gouvernement national continue à maintenir un silence effrayant”, a dénoncé l’édile.

Italie : face à la flambée du nombre de migrants, le maire de Lampedusa appelle à la “grève générale...!”

Par : valeursactuelles.com

Alors que le silence de l’Union européenne sur la situation migratoire se fait toujours plus assourdissant, Lampedusa, en Italie, est à bout. La petite île a de nouveau accueilli 370 migrants, dans la nuit de samedi 29 à dimanche août, poussant le maire à appeler à une « grève générale », rapporte notamment Le Point.

« Cela signifie qu'il n'y a pas de contrôles en Méditerranée »

« Baissons les volets, le gouvernement national continue à maintenir un silence effrayant », a dénoncé l’édile, Toto Martello, dans un communiqué, face à ce qu’il nomme une « situation sans précédent ». L’élu a également annoncé la convocation, ce lundi, des représentants des associations professionnelles de l'île. Objectif : déclarer « une grève générale » visant à faire réagir les autorités nationales. « Si un bateau de pêche de cette taille avec des centaines de personnes arrive ici et que personne ne le remarque, cela signifie qu'il n'y a pas de contrôles en Méditerranée. Mais que font les navires militaires ? Nous ne sommes pas en guerre, pourquoi ne sont-ils pas utilisés pour des interventions de sécurité en mer et pour transférer des migrants ? », a-t-il aussi interrogé.

Le centre d'accueil d'urgence de Lampedusa abrite actuellement 1 160 migrants, soit plus de dix fois sa capacité maximale. Il est donc « débordé au-delà de ce qui est humainement possible d'endurer », a aussi tempêté Toto Martello. Selon lui, l’armée a même du mal a empêcher les résidents du centre de s’en échapper, alors que l’Italie a mis en place des protocoles stricts pour éviter la propagation du virus…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub