#justicepouraugustin : Un adolescent secourt des jeunes filles et se fait tabasser par “un groupe de cinq racailles colorées” - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


lundi 24 août 2020

#justicepouraugustin : Un adolescent secourt des jeunes filles et se fait tabasser par “un groupe de cinq racailles colorées”

La victime a deux dents cassées, une fracture de la mâchoire et va sans doute se faire opérer des cervicales. Un membre de sa famille lance un appel à ceux qui refusent de voir la “réalité de Lyon et de notre pays face aux nouvelles populations”.

#justicepouraugustin : Un adolescent secourt des jeunes filles et se fait tabasser par “un groupe de cinq racailles colorées”

Par : valeursactuelles.com

Il était environ 23h vendredi 21 août lorsque Augustin, âgé de 17 ans, aperçoit un groupe de cinq racailles en train d’agresser des jeunes filles devant le Monoprix de Bellecour à Lyon. Il se lance à leur secours. Mais la bande se jette alors sur lui l’assénant de multiples coups… L’adolescent est encore à l’hôpital, relate Lyon Mag. Il a deux dents cassées, une fracture de la mâchoire et va sans doute se faire opérer des cervicales. D’autres analyses médicales vont être effectuées ce lundi 24 août. « Le tout en loupant sa première rentrée d'études supérieures en septembre », a déploré sur son compte Facebook Grégoire Richard, le frère de la victime.

Des « racailles colorées détestant notre pays »

« Personne n’est intervenu » lors des agressions « ni pour les filles, ni pour lui », a rajouté Grégoire Richard. Son grand frère a clamé que les agresseurs étaient des « racailles colorées », « détestant notre pays ». Le jeune homme n’a pas hésité à lancer un message : « Merci d'en parler et de faire prendre conscience aux personnes ne voulant pas voir la réalité de Lyon et de notre pays face aux nouvelles populations, qu'il faut agir vite face à ces personnes violentes et sans intelligence détestant notre culture nationale française. »

Pour l’instant, aucune information n’a été transmise concernant une possible ouverture d’enquête par la police lyonnaise. Aucun suspect n’a été interpellé. Agnès Marion, conseillère régionale d'Auvergne-Rhône-Alpes et ex-candidate RN aux dernières municipales à Lyon, a lancé un grand « bravo » à Augustin. Notamment « pour son courage qu’il paie à grand prix », a-t-elle écrit sur son compte Twitter. « Il nous rappelle que les combats que, par lâcheté, nous refusons de mener, sont autant de dangers que nos enfants devront affronter…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub