La ville de Forcalquier épinglée pour des “irrégularités” quand Christophe Castaner en était le maire - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 10 août 2020

La ville de Forcalquier épinglée pour des “irrégularités” quand Christophe Castaner en était le maire

La chambre régionale des comptes a pointé la gestion douteuse des comptes publics de cette commune des Alpes-de-Haute-Provence entre 2014 et 2018.

La ville de Forcalquier épinglée pour des “irrégularités” quand Christophe Castaner en était le maire

Par : valeursactuelles.com/politique

Christophe Castaner épinglé pour sa gestion de la ville de Forcalquier. La chambre régionale des comptes a rendu un rapport, le 21 juillet dernier, que Le Monde s’est procuré, qui pointe des « irrégularités » dans la gestion des comptes locaux de cette commune des Alpes-de-Haute-Provence entre 2014 et 2018. L’ex-ministre de l’Intérieur en a été maire entre mars 2001 et juillet 2017, avant que son premier adjoint Gérard Avril ne lui succède quand il est entré au gouvernement en tant que porte-parole et secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement.

Des pratiques contraires au droit du travail

Dans un document de 42 pages, l’administration régionale souligne notamment le « report systématique de congés non pris et des heures supplémentaires non récupérées ni monétisées » pour les agents municipaux de Forcalquier. En conséquence, la municipalité devait à ses agents « l’équivalent de 175 000 euros en congés non pris et reportés, et 92 000 euros en heures supplémentaires non récupérées », relaie Le Monde. En compensation, les fonctionnaires ont reçu un versement mensuel de leur indemnité de congés payés tout au long de leur contrat, ce qui est contraire au droit du travail. Contactée, la municipalité a justifié cette pratique en expliquant que cette indemnité était versée mensuellement car « les agents ne prenaient pas leurs congés ».

Des « erreurs » dans l’octroi de certains marchés publics

Mais la chambre régionale des comptes a également remarqué une série « d’erreurs et d’incohérences » dans l’octroi et l’exécution de certains marchés publics et dans les documents budgétaires, rapporte Le Monde. En 2014, par exemple, une entreprise de travaux de voirie a présenté une offre bien en deçà de la moyenne du marché et la municipalité a fini par débourser 973 600 euros, soit 4,5 fois plus que le montant initialement conclu avec l’entreprise.

Conséquence directe de ces « irrégularités », la ville de Forcalquier, déjà très endettée, a vu ses finances se détériorer en 2018, selon le quotidien. Ses dépenses ont continué d’augmenter quand ses revenus n’ont, eux, cessé de baisser. Avec 6,1 millions d’euros de dettes fin 2018, Forcalquier est ainsi au-dessus de la moyenne nationale d’endettement des communes de sa taille…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub