Marine Le Pen reprend en main une instance du RN en évinçant Gilbert Collard et Nicolas Bay - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

samedi 1 août 2020

Marine Le Pen reprend en main une instance du RN en évinçant Gilbert Collard et Nicolas Bay

Moins d’un an avant les élections locales, la présidente du Rassemblement national (RN) a décidé le 30 juillet d’entreprendre un remaniement au sein de la commission d'investiture de son parti en évinçant six des 24 membres, dont Gilbert Collard et Nicolas Bay. Selon un responsable, «elle supprime les témoins des futurs assassinats des régionales».

Marine Le Pen reprend en main une instance du RN en évinçant Gilbert Collard et Nicolas Bay

Par : fr.sputniknews.com

Marine Le Pen a procédé jeudi 30 juillet à l'exclusion de six membres de la commission nationale d'investiture du Rassemblement national, soit un quart de la haute instance chargée de sélectionner les candidats RN pour les élections régionales et départementales en mars 2021, rapporte Le Figaro.

Ainsi, le RN doit trouver d'ici à l'automne quelque 8.000 candidats pour les prochaines élections départementales, et en établir 18 listes pour les régionales.

Parmi les personnes concernées, qui auraient découvert par mail ce remaniement, figurent Nicolas Bay, eurodéputé et membre du bureau exécutif, et Sandrine d’Angio, proche du sénateur de Marseille Stéphane Ravier, qui doit quitter le bureau d’investiture des Bouches-du-Rhône.

Quatre autres évincés

Ce remaniement touche également l’autre eurodéputé et avocat Gilbert Collard qui semble rester optimiste:

«Je vais démissionner du bureau national [la direction du parti, ndlr]. La lettre part demain. Comme ça, ils n'auront pas à me virer», ironise-t-il au Figaro avant d’ajouter: «Je prends mes distances et retourne à mes premières amours. Je reste mariniste comme au premier jour».

Cette exclusion concerne aussi des conseillers régionaux comme Sandrine Beaulieu (Bourgogne-Franche-Comté) et Mathilde Paris (Centre-Val-de-Loire), ainsi que l'eurodéputée Hélène Laporte, compensés par l'arrivée de l'eurodéputée Mathilde Androuët, proche de Jordan Bardella et ancienne assistante de Florian Philippot.

L’appareil politique repris en main

Le Figaro indique qu'il s’agit d’une «ferme reprise en main de l’appareil politique» par Marine Le Pen. Selon un responsable qui s'attend à un large renouvellement des élus, au détriment de la ligne identitaire du parti, «elle supprime les témoins des futurs assassinats des régionales».

Cependant un autre membre du Rassemblement national y voit une autre raison de ces…   LIRE L'ARTICLE COMPLET


Bas Pub