“Mourir martyr est la plus belle chose dans la vie d'un croyant...!” : le leader islamiste de Barakacity accusé d'apologie du terrorisme - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


vendredi 28 août 2020

“Mourir martyr est la plus belle chose dans la vie d'un croyant...!” : le leader islamiste de Barakacity accusé d'apologie du terrorisme

Sur Twitter, jeudi 27 août, Idriss Sihamedi a de nouveau fait étalage de son amour pour les thèses islamistes.

“Mourir martyr est la plus belle chose dans la vie d'un croyant...!” : le leader islamiste de Barakacity accusé d'apologie du terrorisme

Par : valeursactuelles.com

Pour Idriss Sihamedi, il y a « les croyants » musulmans et « eux », c'est-à-dire ceux qui ne le sont pas. Sur Twitter, jeudi 27 août, le président de la très controversée association Barakacity a estimé que « mourir martyr est la plus belle chose. »

« C’est ce qui nous diffère d’eux »

« Parce que personne, ni même les lois, pourront enlever cette croyance, cette idée que mourir martyr est la plus belle chose dans la vie d’un croyant et que combattre l’oppression et l’injustice est un devoir. C’est ce qui nous diffère d’eux : aimer la mort comme ils aiment la vie », a-t-il écrit. Et d’ajouter, dans un second message : « Tous les commentaires ci-dessous révèlent exactement ce que je dénonce : les vénérations des martyrs chrétiens devenus saints, vs les musulmans qui se défendent et meurent pour leur religion comme à Christchurch. Martyrs musulmans = terroristes, Martyrs chrétiens = saints. »

« Parce que personne, ni même les lois, pourront enlever cette croyance, cette idée que mourir martyr est la plus belle chose dans la vie d’un croyant et que combattre l’oppression et l’injustice est un devoir. C’est ce qui nous diffère d’eux : aimer la mort comme ils aiment la vie », a-t-il écrit. Et d’ajouter, dans un second message : « Tous les commentaires ci-dessous révèlent exactement ce que je dénonce : les vénérations des martyrs chrétiens devenus saints, vs les musulmans qui se défendent et meurent pour leur religion comme à Christchurch. Martyrs musulmans = terroristes, Martyrs chrétiens = saints. »

« Dire ’non’ à une femme qui veut me serrer la main »

Au mois de mars dernier, Valeurs actuelles dressait le portrait d’Idriss Sihamedi et de sa sulfureuse association. « La première fois de ma vie que je peux dire à une femme qui veut me serrer la main ‘non’ dans la joie et la bonne humeur. Ça fait bizarre de voir que des choses halal deviennent normales », avait-il par ailleurs écrit, à l’époque, en référence au coronavirus.

…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub