Nantes : une ado de 15 ans tuée et violée par un prédateur sexuel récidiviste - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


vendredi 28 août 2020

Nantes : une ado de 15 ans tuée et violée par un prédateur sexuel récidiviste

L’ADN du suspect correspond à celui d’un homme déjà condamné pour viol il y a plusieurs années. Il a été placé en garde à vue ainsi que son épouse.

Nantes : une ado de 15 ans tuée et violée par un prédateur sexuel récidiviste

Par : valeursactuelles.com

Fait divers sordide à Nantes. Depuis huit jours, la ville de Loire-Atlantique est secouée par le viol et le meurtre d’une adolescente de 15 ans, en plein centre et au beau milieu de la journée. Les investigations de la police scientifique ont fini par porter leurs fruits, puisque selon les informations d’Europe 1, un homme de 46 ans a été arrêté, jeudi 27 août. Il avait déjà été condamné pour viol il y a quelques années, révèle la radio.

Des traces de sang nettoyées à l’eau de javel

Les faits remontent probablement au jeudi 20 août. Ce jour-là, les pompiers, qui interviennent sur un début d’incendie volontaire, découvrent le corps d’une jeune fille de 15 ans dans les combles d’une maison en réfection, dans le centre de Nantes. Malgré leurs efforts, ils ne parviennent pas à la réanimer. L’adolescente portait des marques de strangulation au cou et ses sous-vêtements avaient disparu. Elle présentait également des traces de sang au niveau de l’entrejambe, nettoyées à l’eau de javel. L’enquête révèle ensuite que la jeune fille habitait dans la même rue et était sortie vers 16 heures pour aller chercher un colis. Elle n’est jamais rentré chez elle.

Les investigations de la police technique et scientifique ont finalement permis de retrouver un ADN masculin sur les vêtements de la victime. D’après Europe 1, cet ADN figure déjà dans le fichier national des empreintes génétiques et correspond à un homme déjà condamné pour viol il y a plusieurs années. Le suspect, âgé de 46 ans, a été arrêté jeudi 27 août et placé en garde à vue avec son épouse …   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub