Paris “mineurs isolés” : une rixe ultra-violente entre jeunes délinquants marocains alarme les habitants - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


dimanche 30 août 2020

Paris “mineurs isolés” : une rixe ultra-violente entre jeunes délinquants marocains alarme les habitants

Ces mineurs isolés inquiètent depuis quatre ans les habitants de la Goutte d’Or. Le vendredi 21 août, une violente bagarre a encore éclaté.

 Paris “ mineurs isolés ” : une rixe ultra-violente entre jeunes délinquants marocains alarme les habitants

Par : valeursactuelles.com

Il s’agirait d’un « phénomène complètement exceptionnel », a justifié le maire PS du 19e arrondissement de Paris. François Dagnaud a naïvement assuré que des mineurs marocains non accompagnés n’étaient « jamais venus ici », dans son arrondissement, malgré le ras-le-bol des habitants. Vendredi 21 août peu avant minuit, sur le quai de la Seine, une vingtaine de jeunes marocains ont provoqué une bagarre d’une rare violence. Un jeune a été poursuivi dans le 18e arrondissement par ce large groupe. Comme le relate Le Parisien, il s'est réfugié sur la terrasse du restaurant le Corso, à côté du cinéma MK2. Si les derniers clients étaient partis, des employés se trouvaient encore sur place. Ils ont été alarmés en apercevant la bande faire irruption sur les lieux. Ces individus étaient armés de couteaux et bâtons. Ils se sont alors acharnés sur leur unique victime qui a par la suite été prise en charge par les secours. Ses jours ne sont pas en danger, mais il souffrirait d’un traumatisme crânien.

Le 18e arrondissement à bout de souffle

Des habitants du quartier ont été nombreux à paniquer lors de la rixe : « J'ai eu la peur de ma vie ». Pour un résident de l’arrondissement, il s’agit d’un « lynchage en règle ! » « Il y avait du sang partout. De la violence, des toxicomanes, c'est devenu un endroit invivable. Tout le monde a peur, et les commerçants sont en première ligne », a-t-il déploré. Le maire PS a toutefois avoué comprendre que « les habitants de Stalingrad, confrontés chaque jour au crack, soient sensibles à ce genre d'événement ». L'enquête a été confiée au commissariat du 19e, rapporte Le Parisien.

Depuis quatre ans, le quartier est à bout de souffle à cause de dizaines de mineurs marocains isolés, polytoxicomanes et violents. Ils seraient particulièrement nombreux du côté de la Goutte d’Or, dans le 18e arrondissement. Le nombre de rixes et de vols à l’arraché augmente sans qu'aucune solution efficace ne soit dégagée. Comme le rappelle Le Parisien, Emmanuel Macron aurait fait part, jeudi 27 août, de ce problème au roi du Maroc. Le président de la République a émis l’idée de mettre en place des centres d'accueil pour ces enfants dans leur pays d'origine…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub