Paris XXe : un bar antifa fermé par la préfecture de police - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


vendredi 28 août 2020

Paris XXe : un bar antifa fermé par la préfecture de police

Le Saint-Sauveur, situé dans le XXe arrondissement, fait l’objet d’une fermeture administrative.

Paris XXe : un bar antifa fermé par la préfecture de police

Par : valeursactuelles.com

Les antifas parisiens, connus pour leurs actions violentes, devront se trouver un nouveau repaire… Le bar Le Saint-Sauveur, situé rue des Panoyaux, dans le XXe arrondissement de la capitale, fait l’objet d’une fermeture administrative signée par le préfet de police, Didier Lallement, explique Le Parisien.

« La démocratie est bafouée »

Le journal précise qu’il devrait rouvrir en cette fin de semaine. Toujours d’après Le Parisien, la direction du bar, soutenue par Danielle Simonnet, députée LFI du XXe arrondissement et conseillère de Paris, juge que les autorités ont fait fermer l’établissement pour des motifs fallacieux.

Le quotidien rappelle aussi une violente rixe survenue le 4 juin dernier quand une vingtaine de « militants d’extrême droite » membres du groupe Les Zouaves de Paris (ZVP) ont attaqué Le Saint-Sauveur et certains de ses clients. Danielle Simonnet affirme donc au Parisien : « On transforme le bar en responsable d'une agression dont il a été victime, alors que la police devrait, au contraire, le protéger des groupuscules d'extrême droite et non lui imposer des fermetures administratives, dont les justifications semblent relever de l'arbitraire politique. Le Saint-Sauveur est bien un repaire des antifas de la région parisienne, mais que je sache, ils ne font l'objet d'aucune interdiction. La démocratie est bafouée »…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub