TENSIONS : A Palavas-les-Flots, bagarres et incivilités polluent les vacances au bord de la mer - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


lundi 24 août 2020

TENSIONS : A Palavas-les-Flots, bagarres et incivilités polluent les vacances au bord de la mer

Vendredi, une nouvelle rixe a éclaté dans le centre de la station balnéaire...

A Palavas-les-Flots, bagarres et incivilités polluent les vacances au bord de la mer

Par : Nicolas Bonzom | 20minutes.fr

L’ESSENTIEL

  1. Cet été, bagarres et incivilités mettent les commerçants et les habitants de Palavas-les-Flots à cran. Vendredi, une nouvelle rixe a éclaté dans la station balnéaire....... TEXTE BLOCK ......
  2. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a demandé « la plus grande fermeté » et un renfort de 30 gendarmes a été mis en place sur la commune.

A Palavas-les-Flots (Hérault), près de Montpellier,l'été a un goût amer. Vendredi, une violente rixe, dont les circonstances restent à éclaircir, a éclaté dans le centre de cette station balnéaire très prisée, qui passe de 6.000 à plusieurs dizaines de milliers de résidents chaque été : une commerçante aurait été violemment prise à partie par des vacanciers, et un policier municipal roué de coups. Une enquête a été ouverte, confie le parquet à 20 Minutes, et les mis en cause ont été entendus.

Ce n’est pas la première fois que, ces dernières semaines, la commune alimente les colonnes des faits divers. Excédés par les incivilités, les rodéos de grosses cylindrées, et parfois les coups, qui pleuvent dans ce village de pêcheurs, habitants et commerçants font entendre leur colère, depuis plusieurs semaines. Une première manifestation, inédite dans cette commune, a eu lieu le 7 août, une autre vendredi. Le lendemain, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a promis sur Twitter de « suivre la situation de près » et « la plus grande fermeté » face aux « violences inacceptables » après la rixe de la veille.

« Des délinquants »

« Il y a des touristes, qui viennent passer des vacances, paisiblement, en famille. Et de l’autre, des délinquants, témoigne un commerçant en prêt-à-porter. Des jeunes, qui viennent pour provoquer, pour casser, qui refusent l’autorité. Dès qu’on leur parle du port du masque [obligatoire à Palavas-les-Flots], ils vous casseraient tout dans le magasin, vous insultent. Je suis là depuis deux ans, je n’ai jamais vu ça. Je suis intervenu trois fois dans une grosse bagarre, c’est très chaud. Quand vous entendez "Venez, il y a un flic à terre, il faut le tabasser", c’est très grave… Les Palavasiens se tuent à la tâche toute l’année, les commerçants, les pêcheurs, la mairie, pour que ce soit une ville calme et paisible, accueillante. Ras-le-bol de cette minorité qui vient polluer notre travail. ».

François Migayrou (sans étiquette), conseiller municipal d’opposition à Palavas-les-Flots, confirme à 20 Minutes l’enfer que vivent les habitants depuis le début de l’été. « Si tout allait bien, comme il [le maire de la commune] ne cesse de la répéter, pourquoi y a-t-il eu un renfort de 30 gendarmes supplémentaires sur la commune de Palavas-les-Flots ? Pourquoi, samedi soir, 14 véhicules de…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub