VIDÉO : Pour Kassovitz, la réélection de Trump signerait “le début d'une dictature...!” - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


samedi 29 août 2020

VIDÉO : Pour Kassovitz, la réélection de Trump signerait “le début d'une dictature...!”

Invité sur LCI, le réalisateur de “La Haine” a expliqué craindre le scrutin américain du 3 novembre et avoir “l’impression de voir la fin du monde arriver”.

VIDÉO : Pour Kassovitz, la réélection de Trump signerait “le début d'une dictature...!”

Par : valeursactuelles.com

Partisan de tous les combats de la gauche radicale, Mathieu Kassovitz continue d’écumer les médias pour faire entendre sa voix. Au début du mois, le réalisateur de La Haine avait confié son souhait de voir un jour naître un film sur « l’histoire d’Assa Traoré ». Résolument anti-flics, il avait également appelé à « désarmer les policiers » au début du mois de juin, en pleine affaire George Floyd. A deux mois de l’élection présidentielle américaine qui opposera Donald Trump à Joe Biden, Mathieu Kassovitz, invité sur LCI, a cette fois confié sa peur de voir le président américain réélu pour un second mandat le 3 novembre prochain.

« C’est le début de la fin de notre époque »

L’acteur et réalisateur avance que le problème de Donald Trump, « ce sont les Noirs, les immigrés, les pauvres, tous ceux qui ne sont pas comme lui ». « J’ai vraiment l’impression de voir la fin du monde en train d’arriver », s’alarme-t-il, avant d’ajouter : « Le 3 novembre, si il [Donald Trump, NDLR] passe et qu’on doit se retaper quatre ans […]c’est le début de la fin de notre époque ». Visiblement très inquiet, Mathieu Kassovitz va même jusqu’à estimer que la réélection du président américain signerait « le début d’une dictature américaine ».

Et quand le journaliste de LCI lui fait remarquer qu’ailleurs dans le monde, comme en Chine, la dictature est un réel danger, le réalisateur balaye : « Ça c’est l’avancée de la technologie et du monde, on est obligé de succomber à notre propre connerie ». Pour lui, la différence avec les Etats-Unis c’est que, « si Trump gagne, le monde entier va s’effriter »…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub