Alexandre Benalla a rencontré secrètement un chef d’État africain avec un membre de l’Élysée, révèle Mediapart - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

mardi 8 septembre 2020

Alexandre Benalla a rencontré secrètement un chef d’État africain avec un membre de l’Élysée, révèle Mediapart

Fin mai, Alexandre Benalla a rencontré dans un grand hôtel parisien le nouveau Président de Guinée-Bissau en compagnie d’un membre actuel de l’état-major particulier de l’Élysée, Ludovic Chaker, rapporte Mediapart. Joint par le média, le chef d’État africain a confirmé ce rendez-vous tout en restant évasif sur le contenu exact des discussions.

Alexandre Benalla a rencontré secrètement un chef d’État africain avec un membre de l’Élysée, révèle Mediapart

Par : Ekaterina Bogdanova | fr.sputniknews.com

Alors qu’il était en déplacement à Paris, le nouveau Président de Guinée-Bissau, le général Umaro Sissoco Embaló, a rencontré l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, dans la chambre d’un palace voisin de la tour Eiffel, le Sofitel Baltimore, le 28 mai dernier, relate Mediapart le 7 septembre.

M.Benalla n’était pas seul. Il était accompagné par Ludovic Chaker, premier secrétaire général du mouvement En marche! en 2016 et membre actuel de l’état-major particulier de l’Élysée. M.Chaker est également ancien militaire du 44e régiment d’infanterie et réputé proche des milieux du renseignement, détaille Mediapart.

«Benalla, c’est un jeune que je connais depuis des années»

Le Président de Guinée-Bissau a confirmé au media que la rencontre avec Alexandre Benalla et Ludovic Chaker avait bien eu lieu. Il n’a toutefois pas fourni de détails sur les discussions.

«Benalla, c’est un jeune que je connais depuis des années […]. Chaker, je le connais depuis longtemps. Il était dans la République en marche», a raconté le général Embaló, élu en décembre dernier.

Une visite «amicale»

M.Embaló a qualifié cette visite de purement «amicale». Par ailleurs, il surnomme Alexandre Benalla et Ludovic Chaker «mes jeunes frères».

«J’avais le Covid, qui a failli me tuer. Quand j’étais malade, s’ils n’étaient pas passés me voir, j’aurais été fâché», a ajouté Umaro Sissoco Embaló.

Selon le Président bissau-guinéen, M.Benalla ne s’était pas présenté comme un émissaire d’Emmanuel Macron.

L’Élysée n’aurait pas été informé

D’après les informations de Mediapart, la cellule diplomatique de l’Élysée n’était pas au courant de la rencontre en question, «ni en amont ni en aval».

Contactée, la présidence de la République n’a pas répondu aux questions du media.

Quant à Ludovic Chaker, sollicité par l’intermédiaire de son avocat Samuel Sauphanor, il n’a pas commenté non plus ces informations. Également contacté, Alexandre Benalla n’a pas …   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub