Attentat de Charlie Hebdo : mercredi, premier jour du procès, le journal republie les caricatures de Mahomet - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


mardi 1 septembre 2020

Attentat de Charlie Hebdo : mercredi, premier jour du procès, le journal republie les caricatures de Mahomet

Mercredi 2 septembre, s’ouvrira le procès des attentats de janvier 2015.

Attentat de Charlie Hebdo : mercredi, premier jour du procès, le journal republie les caricatures de Mahomet

Par : valeursactuelles.com

Ne pas céder à la peur, jamais. C’est le sens de l’action de Charlie Hebdo, qui republiera, mercredi 2 septembre, jour d’ouverture du procès des attentats de janvier 2015, les caricatures qui avaient valu au journal d’être visé par les islamistes.

« Il fallait une bonne raison de le faire »

« Nous ne nous coucherons jamais. Nous ne renoncerons jamais », explique Riss, le directeur de l'hebdomadaire, dans le numéro à paraître mercredi, rapporte notamment BFM TV. « On nous a souvent demandé depuis janvier 2015 de produire d'autres caricatures de Mahomet. Nous nous y sommes toujours refusés, non pas que cela soit interdit, la loi nous y autorise, mais parce qu'il fallait une bonne raison de le faire, une raison qui ait un sens et qui apporte quelque chose au débat », explique aussi la rédaction du journal dans le prochain numéro.

Les douze dessins à paraître avaient d’abord été publiés par le quotidien danois Jyllands-Posten, le 30 septembre 2005. Charlie Hebdo les avait ensuite repris en 2006. On y voyait nomment le prophète Mahomet portant une bombe à la place d’un turban.

Onze personnes tuées

L’attentat contre le journal est survenu le 7 janvier 2015. Ce jour-là, les frères Kouachi avaient pénétré dans l’édifice, situé dans le XIe arrondissement de Paris, et assassiné onze personnes, parmi lesquels huit membres de la rédaction. Un gardien de la paix avait ensuite tué par les terroristes alors qu'ils prenaient la fuite …   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub