Covid-19 : Aux abrutis qui portent un masque sans qu’on le leur demande! - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 3 septembre 2020

Covid-19 : Aux abrutis qui portent un masque sans qu’on le leur demande!

Lettre ouverte aux abrutis qui portent un masque sans qu’on le leur demande.

Covid-19 : Aux abrutis qui portent un masque sans qu’on le leur demande!

Par : Robert Cloric / Informaticien bientôt retraité. D'un naturel nostalgique, j'enrage de voir mon si beau pays se dégrader de jour en jour. | ripostelaique.com

Encore un article sur les masques, me direz-vous. Et oui, encore ! C’est un truc qui marche bien, alors pourquoi s’en priver. La demande crée l’offre et vice-versa. J’habite une ville moyenne où, Dieu merci, le port du masque en extérieur n’est pas encore obligatoire mis à part le jour du marché. Je touche du bois pour que cela continue ad vitam æternam.

Quand je me balade en ville, si vous saviez le nombre de personnes qui portent le masque en extérieur, c’est impressionnant. Les trois quarts du temps, ces personnes sont seules. Je ne parle même pas des cyclistes, des motards et de ceux qui sont seuls dans leur bagnole. Mais que se passe-t-il ? C’est à cause de connards pareils que le port du masque va devenir obligatoire sur tout le territoire dans pas longtemps. D’après un sondage, 63 % des Français sont favorables au port du masque en extérieur. 63 % d’abrutis donc. Quand vous les voyez aux infos : « je me sens rassuré ». Mais triple buse, j’ai pas besoin qu’on me rassure moi, j’ai besoin qu’on me FICHE LA PAIX. Quand il y a la grippe saisonnière, t’as besoin qu’on te rassure, ducon ? Et pourtant, il y en a des morts à cause d’elle. Si certains veulent le mettre, pas de problème, chacun fait ce qu’il veut, mais arrêtez de culpabiliser les autres avec un regard de travers ou une invective, il y en a marre. Que croyez-vous que va faire le maire quand il voit ça ? Un coup de grelot au préfet : « Eh Marcel, j’ai pas envie de prendre de risques, je vais ouvrir le parapluie, et comme il y a déjà pas mal de glandus qui portent le masque dehors, tu pourrais pas me pondre un petit arrêté préfectoral, histoire de tous les y obliger ? ». « Pas de problème Gérard, et n’oublie pas qu’on bouffe ensemble ce soir ». « Merci je te revaudrai ça ». Et voilà, je vous fous mon billet qu’avant la fin du mois on y aura droit.

‏ •   LIRE AUSSI :

En moyenne on comptabilise une dizaine de morts par jour du Coro. C’est une moyenne, et mort du Coro, c’est un peu l’auberge espagnole. Généralement le virus ne fait qu’accélérer de quelques jours le décès qui, de toutes façons, serait advenu. Mais c’est la faute du coronavirus, ça entretient la peur, la soumission et en plus ça marche. 10 morts comparés aux 1 700 morts journaliers normaux en France, c’est à peine 0.6 %, tu parles d’une hécatombe ! On nous fait chier car on détecte de plus en plus de cas. Forcément, on teste de plus en plus. Qui cherche trouve. C’est logique. Mais ces cas détectés sont asymptomatiques et ils ne s’en rendent même pas compte. C’est comme si on détectait tous les Français pour voir s’ils ont un cancer. Le nombre de cas ferait un bond prodigieux, car hélas beaucoup de personnes sont touchées et ne le savent pas encore. Mais en aucun cas ceci n’augmenterait le nombre de morts du cancer. Faut être logique un peu. Il paraît que nous sommes l’espèce la plus évoluée de la planète. Quand je vois la capacité de réflexion de la majorité, j’en doute fortement. Remarquez, quand on voit des émissions comme les Marseillais, les Anges, etc., c’est pas étonnant.

Comme le dit si bien Raoult, il faut se reprendre, arrêter l’hystérie et ne pas s’affoler. Il faut que la vie reprenne le dessus. Il faut faire confiance à la nature. Comment croyez-vous que nous en sommes arrivés là, depuis qu’on existe ? Vous croyez qu’il y a 5 000 ans, les pharmacies étaient ouvertes ? L’homme a résisté pour la seule et unique raison qu’il s’est forgé, aux cours des millénaires, un système immunitaire en béton armé. Nous sommes attaqués quotidiennement par toutes sortes de bactéries, microbes, virus et nous sommes toujours là. Nous nous sommes adaptés à certain(es) qui sont sur notre peau, dans notre système digestif et sans qui nous ne pourrions pas vivre. La situation actuelle et le port du masque en extérieur affaiblit nos défenses et va nous rendre d’une fragilité extrême, et un simple rhume pourra avoir des conséquences désastreuses. Il faut au contraire se fortifier et laisser le corps générer ses propres défenses. Des morts, il y en a toujours eu, et il y en aura toujours.

Maintenant, il faut savoir quel type de vie on veut avoir. Continuer la situation actuelle, très peu pour moi. Je préfère vivre avec le danger du coronavirus comme épée de Damoclès et respirer de l’air frais à pleins poumons que porter un masque jusqu’à la fin de mes jours. On meurt toujours de quelque chose. Le risque fait partie de la vie et en assure son piment et son intérêt. Et n’oubliez pas que vous avez des centaines de fois plus de chances de mourir écrasé, d’un infarctus, du cancer, d’une chute, etc.

Alors ceux qui portent le masque sans qu’on le leur demande, enlevez-le et profitez de la vie …   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub