Dans un documentaire, le rappeur Maître Gims confie avoir rejoint… une “secte islamiste” - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


vendredi 18 septembre 2020

Dans un documentaire, le rappeur Maître Gims confie avoir rejoint… une “secte islamiste”

Le chanteur révèle notamment qu’il était “à la portée de n’importe quel gourou”.

Dans un documentaire, le rappeur Maître Gims confie avoir rejoint… une “secte islamiste”

Par : valeursactuelles.com

Maître Gims a-t-il un passé qu’il a voulu cacher ? La question se pose alors qu’un documentaire qui lui est consacré sort sur Netflix. Dedans, le rappeur y confie certains éléments de sa vie, rapporte le Huffington Post, notamment un des plus troublants : en 2005, il a rejoint une secte islamiste. Tout commence alors qu’il fait partie du groupe Sexion d’assaut mais que ce dernier n’est pas encore très connu. Maître Gims, de son vrai nom Gandhi Djuna, adhère alors aux idées des « Frères du Tabligh ».

Il explique son choix de l’époque : « Quand je suis rentré dans cette religion, j’étais à la portée de n’importe quel gourou, j’étais un cœur pur et quelqu’un de mal intentionné peut te prendre sous son aile et faire de toi une arme », dévoile-t-il.

« Cela m’a fait flipper »

Dans un article paru en 2015, Le Figaro dressait le portrait du mouvement des « Frères du Tabligh », un mouvement de prédications fondé par Muhammas Ilyas qui « prônait une pratique individuelle pure et proche de celle menée par le Prophète » ainsi qu’une « interprétation strictement littérale du Coran autour des six principes fondateurs ».

Un mouvement qui a effrayé Maître Gims, lui qui s’était converti à l’islam en 2014. Il raconte notamment y avoir vu des « personnes qui finissaient mortes en Irak ». Jusqu’à une prise de conscience : « Cela m’a fait flipper, je ne sais pas où j’aurais pu terminer », dit-il. Maître Gims quittera finalement le « mouvement du Tabligh » et reprendra sa carrière en main, trouvera le succès avec le groupe Sexion d’assaut avant une carrière individuelle…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub