Des militaires vénézuéliens détruisent un avion de trafiquants de drogue immatriculé aux États-Unis - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

mercredi 16 septembre 2020

Des militaires vénézuéliens détruisent un avion de trafiquants de drogue immatriculé aux États-Unis

L’armée vénézuélienne a abattu un avion de trafiquants de drogue enregistré aux États-Unis qui était entré illégalement dans l'espace aérien du pays, selon le ministre de l'Intérieur du Venezuela.

Des militaires vénézuéliens détruisent un avion de trafiquants de drogue immatriculé aux États-Unis

Par : Victor Koulakov | fr.sputniknews.com

Immatriculé aux États-Unis, un avion de trafiquants de drogue a été abattu par des militaires vénézuéliens.

«Un avion de trafiquants de drogue immatriculé aux États-Unis qui est entré illégalement dans l'espace aérien vénézuélien via l'État de Zulia a été neutralisé», a annoncé le ministre vénézuélien de l'Intérieur Nestor Reverol via Twitter.

Il a également publié des images de l'avion détruit.

État d'alerte permanent

«Nous maintenons un état d'alerte permanent. Nous surveillons notre espace aérien pour éviter qu'il ne soit utilisé pour le trafic de drogue illicite en provenance de Colombie, le plus grand producteur de cocaïne au monde», précise le ministre.

Les militaires vénézuéliens ciblent souvent des avions non identifiés utilisés par les trafiquants. Pour la dernière fois, un tel avion immatriculé aux États-Unis a été abattu en juillet.

En 2013, le Président vénézuélien Nicolas Maduro a autorisé la destruction de tout avion de trafiquants entrant dans l'espace aérien du pays. L'initiative du projet de loi appartient à son prédécesseur Hugo Chavez …   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub