Etats-Unis : une statue de Louis XVI vandalisée et retirée - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


samedi 5 septembre 2020

Etats-Unis : une statue de Louis XVI vandalisée et retirée

.Le monument, qui trônait dans la ville de Louisville depuis plus de 50 ans, a été pris pour cible à la suite des tensions raciales dans la région.

Etats-Unis : une statue de Louis XVI vandalisée et retirée

Par : valeursactuelles.com

La statue de Louis XVI trônait dans la ville de Louisville depuis 1967. Offerte par la commune de Montpellier (Hérault) en accord avec leur jumelage, il s’agit d’une imposante structure de neuf tonnes. Mais comme le rapporte Le Figaro, elle n’a pas résisté aux tensions raciales qui règnent dans le pays depuis plusieurs mois. Dans le Kentucky, Etat agité par l’affaire de la mort de Breonna Taylor, une afro-américaine de 26 ans, tuée le 13 mars par des policiers qui avaient enfoncé la porte de son appartement, les mouvements de contestation se font de plus en plus nombreux.

‏ •   LIRE AUSSI :

Attaqué à plusieurs reprises ces dernières semaines, le bloc de marbre de Carrare avait déjà connu de nombreux dommages. Mais cette fois-ci, maculée et cible de graffitis, la statue était trop endommagée pour la laisser sur place.

Symbole de la France

La mairie de Louisville a décidé de treuiller le bloc le 3 septembre dernier, et ce à l’écart des habitants de la ville. « Etant donné l’état endommagé de la statue, les autorités s’inquiètent du risque de dommages supplémentaires qui pourraient causer des blessures au public », met en avant le maire de Louisville, Greg Fischer.

Œuvre du sculpteur Achille Valois, cette statue avait une inscription dessus qui ne passe sans doute plus aux Etats-Unis : « King of France », bien que la ville tire son nom de Louis XVI, le dernier roi sous l’Ancien Régime guillotiné en 1793. En mai dernier, le bras droit de la statue avait été amputé par des manifestants, un geste qualifié de fort regrettable pour le Comte de Paris, prétendant orléaniste au trône de France, souligne Le Figaro …   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub