Injuriée pour ses positions contre le voile islamique, Nadine Morano a porté plainte - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

vendredi 25 septembre 2020

Injuriée pour ses positions contre le voile islamique, Nadine Morano a porté plainte

Le parquet a requis ce jeudi 24 septembre une condamnation à 800 jours amendes contre le prévenu, un homme de 35 ans et d’origine marocaine, au casier judiciaire déjà chargé.

Injuriée pour ses positions contre le voile islamique, Nadine Morano a porté plainte

Par : Maxence Ledru | valeursactuelles.com

« T’es qu’une merde de plus de conne… », « Grosse merde de politicien », etc. Voilà quelques insultes reçues par Nadine Morano après avoir exprimé son opinion contre le port du voile islamique dans l’espace public, dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV/RMC, le 17 octobre 2019. L’ancienne ministre y rappelait sa lutte contre les pratiques extrémistes de certains religieux : « Il faut désarmer l’islam radical en France et je suis favorable à l’interdiction du voile dans l’espace public. » Depuis, Nadine Morano a porté plainte pour injure et signalé tous les messages malveillants. Au cours de l’audience, qui s’est tenue ce jeudi 24 septembre, le parquet a réclamé une condamnation à 800 jours amendes. L’affaire a été mise en délibéré.

Le profil du prévenu ? « Cet homme de 35 ans, d’origine marocaine, qui a pu être identifié, a reconnu lui avoir adressé des tombereaux d’insultes », précise à Valeurs actuelles le conseil de l’eurodéputée d’origine nancéienne, Me Gilles-William Goldnadel. Il possède en outre un passé judiciaire chargé : il est connu pour des faits de vol à l’étalage et destruction du bien d’autrui commis en 2010, a proféré des menaces de mort, été jugé pour exhibition sexuelle en 2013, et aussi pour un refus d’obtempérer à une sommation de s’arrêter alors qu’il conduisait un véhicule.

Il avait reçu une carte de résident pour 10 ans

Preuve du laxisme judiciaire, régulièrement dénoncé par Nadine Morano, le prévenu de nationalité marocaine avait obtenu en mai 2017 une carte de résident pour 10 ans délivrée par la préfecture d’Epinal. Son outrecuidance l’a même amené à dire, lors de son audition par la police, que « Nadine Morano a du temps à perdre pour déposer plainte pour ça. Quand on est un personnage public, il faut s’attendre à avoir des détracteurs », rapporte Me Goldnadel. Fervent défenseur de la laïcité, l’ancienne ministre dénonce depuis des années le port du voile intégral dans l’espace public.

Les convictions de Nadine Morano lui valent très souvent d’être injuriée et menacée de mort sur les réseaux sociaux. En 2017, l’Est républicain relatait les procès de plusieurs hommes au tribunal correctionnel de Nancy pour menaces de mort à l’encontre de l’ex-porte-parole de l’UMP. Un certain Slimane lui avait envoyé : « Toi, tu vas finir égorgée, sale grosse truie. » Et en 2014, une vendeuse de magasin lui avait lancé : « Il y a Nadine Morano dans le magasin, si quelqu’un veut aller lui casser la gueule. » Contactée par nos soins, l’intéressée n’a pas souhaité réagir…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub