“Je ne serai jamais Charlie...!” : la nouvelle provocation de l'ancien footballeur de l’OM Jacques Faty - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 7 septembre 2020

“Je ne serai jamais Charlie...!” : la nouvelle provocation de l'ancien footballeur de l’OM Jacques Faty

Jacques Faty, ancien footballeur de l’OM et de Rennes notamment, a condamné les caricatures de l’hebdomadaire. Il n’en est pas à son coup d’essai.

“Je ne serai jamais Charlie...!” : la nouvelle provocation de l'ancien footballeur de l’OM Jacques Faty

Par : valeursactuelles.com

Il est franco-sénégalais mais avant tout musulman. C’est en tout cas ce que met en avant l’ancien footballeur Jacques Faty, connu pour ses passages à Rennes, Marseille ou encore en Turquie. Né à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), Jacques Faty n’a jamais caché ses pratiques religieuses et son attachement à l’islam. Il en a encore fait la preuve samedi sur Twitter en s’en prenant à Charlie Hebdo en pleine période de procès à la suite des attentats du 7 janvier 2015.

« Je le dis avec force, encore une fois, je ne serai jamais Charlie et tant que ce journal insultera mon prophète, il sera mon ennemi », clame-t-il accompagné du hashtag « Continuez à ne pas respecter les gens ». Le footballeur semble donc faire fi de la liberté d’expression et de blasphémer qu’a notamment martelé le président de la République, Emmanuel Macron, en début de semaine lors de son allocution au Panthéon.

‏ •   LIRE AUSSI :

« La France avait un gros problème même au niveau de ses étrangers »

Il faut dire que le footballeur n’en est pas à son coup d’essai puisqu’en 2015, il n’hésitait pas à confier à nos confrères d’Afrika-Foot, alors exilé en Australie, que « La France avait déclaré la guerre aux musulmans ». Il justifiait plus loin : « Depuis que je suis parti en Turquie, et maintenant en Australie, [j’au vu] que la France avait un gros problème même au niveau de ses étrangers qu’elle n’arrive pas à gérer ». Il justifiait aussi les propos de Booba à l’époque, accusé d’apologie du terrorisme après des propos sur les attentats de Charlie Hebdo.

Néanmoins, à la suite de son message sur Twitter, le footballeur a reçu des soutiens, en particulier celui d’un internaute dénommé « Kacem de Bordeaux » : « Insulter l’islam, les Musulmans, le prophète Ali… en quoi ils ont diminué quoi que ce soit en leur honneur et en leur respect ? Est-ce qu’à cause de tes caricatures, il y a de moins en moins de musulmans ? […] T’es vraiment une trompette, tu donnes encore plus de visibilité, les gens s‘intéressent, tu essayes de salir l’islam et les Musulmans, mais les gens s’intéressent, les gens se repentissent, se convertissent », lance-t-il directement à Charlie Hebdo. Pas vraiment l’avis du grand recteur de la mosquée de Paris pour qui le drame des attentats devrait « servir de leçon à la communauté nationale ». Il insistait aussi sur la nécessité « que Charlie Hebdo continue d’écrire, de dessiner, d’user de son art et surtout de vivre... » …   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub