Le terme “ensauvagement” justifié pour plus de deux tiers des Français - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

lundi 7 septembre 2020

Le terme “ensauvagement” justifié pour plus de deux tiers des Français

Interrogés sur l’utilisation du terme “ensauvagement” pour qualifier la montée de l’insécurité dans le pays, les Français semblent y être plutôt favorables.

Le terme “ensauvagement” justifié pour plus de deux tiers des Français

Par : valeursactuelles.com

Quelle est la position des Français face à l’utilisation de l’expression « ensauvagement » ? Telle était la question posée à un échantillon d’un peu plus de mille personnes pour un sondage réalisé par l’Ifop pour AVOSTART. Une expression utilisée ces derniers jours par certaines personnalités pour désigner la montée de la violence et de la délinquance en France. Et pour 70 % des Français, elle est justifiée. Seuls 9 % la trouvent tout à fait « excessive ». Sans surprise, elle est plébiscitée par 8 électeurs sur 10 votant LREM (85 %), Les Républicains (85 % aussi) ou Rassemblement national (83 %). Seuls les électeurs de La France insoumise sont plus divisés sur la question. Ils ne sont que 47 % à la justifier.

Même constat sur le profil des interrogés eut égard à leur religion. Si 77 % des catholiques justifient le terme, ils sont 69 % également à l’approuver chez les musulmans, soit quasiment la moyenne observée chez l’ensemble des Français. Les Hommes et les Femmes sont en accord sur la question, mais les personnes de 65 ans et plus sont davantage enclins à utiliser « ensauvagement » que les 18 à 24 ans par exemple (60 %).

‏ •   LIRE AUSSI :

Une justice plus sévère réclamée

Utilisé par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, ce terme est jugé à « juste mesure » par les Français interrogés, soit au même titre que le terme de « sauvageons » employé par Jean-Pierre Chevènement en 1999. A l’époque, 29 % ne le trouvait « pas assez dur »… c’est toujours le cas avec « ensauvagement » (30 %). Dans le détail, ce sont le sympathisants LREM qui réclament encore plus de fermeté (88 %) juste derrière ceux du Rassemblement national (90 %). En revanche, seul un musulman sur deux ne le trouve « pas assez dur » ou « à la juste mesure ».

Par ailleurs, dans ce sondage, les Français ont été interrogés sur la personnalité du gouvernement dont ils sont le plus proche en matière d’insécurité, entre Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin. Si deux Français sur dix ont leur favori, quasiment la moitié répond : « ni l’un, ni l’autre ». En revanche, le profil politique de leurs défenseurs s’établit. Le garde des Sceaux est plébiscité par les sympathisants du PS (40 %) ou de La France insoumise (32 %). En revanche, Gérald Darmanin est soutenu par LREM (44 %) ou Les Républicains (41 %). Les électeurs du Rassemblement national se détachent des deux.

Globalement, sept Français sur dix sont insatisfaits du bilan du ministère de la Justice. C’est encore plus criant dans la lutte contre l’insécurité avec 73 % d’avis négatifs. D’ailleurs, près de trois quarts des interrogés réclament des mesures plus sévères …   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub