Marine Le Pen demande le renvoi des mineurs isolés dans leur pays - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 30 septembre 2020

Marine Le Pen demande le renvoi des mineurs isolés dans leur pays

La présidente du Rassemblement national a mis en avant leur coût financier exorbitant et la “criminalité” qu’ils génèrent au quotidien.

Marine Le Pen demande le renvoi des mineurs isolés dans leur pays

Par : valeursactuelles.com

Après la polémique liée à la personnalité et aux mensonges de l’assaillant présumé de l’attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo, place aux actes. L’homme, un Pakistanais arrivé en France, il y a trois ans, avait menti sur son âge pour bénéficier du statut de mineur isolé étranger. Un statut remis en cause aujourd’hui notamment par Marine Le Pen. Via un communiqué de son parti, la présidente du Rassemblement national (RN) estime que les « véritables mineurs isolés n’ont pas à rester sur notre territoire, mais doivent être en lien avec l’Unicef et les ONG spécialisées sur ces questions, et être rapatriés dans leur pays d’origine afin d’y être protégés et retrouver leur foyer ».
 
Marine Le Pen va même plus loin, rappelle Le Figaro, considérant que les mineurs isolés étrangers sont à l’origine de la « criminalité au quotidien » et surtout qu’ils représentaient un « coût financier exorbitant » pour la société, faisant au passage le lien avec les actes terroristes : « La criminalité au quotidien générée par ces présumés mineurs, qui mène désormais jusqu’au terrorisme, mais aussi le coût financier exorbitant des prestations, montrent les carences et les risques multiples qui pèsent sur la vie des Français du faits des choix politiques des gouvernements successifs », fustige la présidente du RN.

Rendre obligatoire les tests osseux

Pour faire face à ces dérives, Marine Le Pen demande en outre la systématisation des tests osseux, qui est la seule technique « pour vérifier l’âge des mineurs isolés » : « Elle doit être rendue obligatoire avant toute attribution de ce statut », clame-t-elle.
 
Pour calmer le jeu, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a demandé aux préfets l’expulsion « systématique » et les mesures d’éloignement des étrangers menaçant l’ordre public. « Je vous demande de mettre systématiquement en œuvre les procédures à même d'interrompe, dans les meilleurs délais, la présence de ces personnes sur notre territoire », leur a-t-il écrit…   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub