“Offensive islamophobe”, “bigoterie”, “fachos” : la gauche plus divisée que jamais sur le cas Maryam Pougetoux - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 24 septembre 2020

“Offensive islamophobe”, “bigoterie”, “fachos” : la gauche plus divisée que jamais sur le cas Maryam Pougetoux

Le 17 septembre, l’apparition en hijab de la vice-présidente du syndicat étudiant UNEF à l’Assemblée nationale a rouvert le sulfureux débat qui divise la gauche depuis dix ans : communautarisme ou laïcité ? Témoignages.

“Offensive islamophobe”, “bigoterie”, “fachos” : la gauche plus divisée que jamais sur le cas Maryam Pougetoux

Par : Nicolas Clément | valeursactuelles.com

Jeudi dernier, Maryam Pougetoux, la vice-présidente du syndicat étudiant de gauche UNEF, a défrayé la chronique en se présentant voilée lors d’une audition à l'Assemblée nationale. Considérant la tenue de l’étudiante comme « une marque de soumission » contraire à son engagement « féministe », l'élue LREM Anne-Christine Lang a préféré quitter la séance, accompagnée de plusieurs députés LR. Le scandale politique et médiatique était né.

Pagaille sur le front syndical

Loin de rester confinée entre les murs du Palais Bourbon, la polémique a également semé le désordre parmi les militants syndicaux. Les raisons de la colère ? Au lendemain de l'affaire, Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, s’est fendu d’une déclaration pour le moins surprenante : « La République est laïque et tous les symboles de la République doivent respecter la laïcité, a-t-il affirmé au micro de la chaîne Public Sénat. On aurait dû discuter sur les conditions de sa venue. Il y a le droit de pratiquer, mais la laïcité reste essentielle dans notre pays. »

Malgré sa sobriété, le discours du leader syndicaliste n’a pas manqué de susciter l’ire de sa base. Sur la page Twitter de CGT TUIFRANCE, groupe satellite de la Confédération, des militants ont manifesté publiquement leur mécontentement : « Les militants CGT de terrain sont scandalisés par les propos de Martinez, peut-on lire ainsi dans un communiqué cinglant. Il ferait mieux de soutenir plus activement ses militants épuisés à combattre la casse sociale et d'organiser une riposte d'ampleur plutôt que de donner des conseils vestimentaires. » Le ton est donné.

Ce n’est pas possible que nous passions pour des moitiés fachos dans ce syndicat.

Dans la section syndicale CGT RATP Flandre, Ahmed Berrahal, « chauffeur de bus RATP et élu CGT », s’est montré plus strict encore : « Ne tombons pas dans le piège islamophobe. La CGT RATP Flandre se désolidarise des propos de notre secrétaire général Philippe Martinez suite à l’attaque islamophobe des députés LREM et LR contre notre camarade Maryam Pougetoux ! » Pour clore la jacquerie, Gaëtan Gracia, « ouvrier dans l'aéro, militant CGT et à Révolution Permanente », journal affilié au mouvement trotskyste historiquement opposé à la CGT, s'est joint à la protestation en vidéo : « Dans la CGT, on ne peut pas laisser passer ça. Il faut réagir. J’espère qu’il y aura d’autres réactions. Ce n’est pas possible que nous passions pour des “moitiés-fachos” dans ce syndicat. »

La France insoumise, de Saint-Just au hijab

Non loin de partager l'analyse de ses anciens camarades trotskystes, Jean-Luc Mélenchon, président de la France insoumise, a qualifié l’attitude des députés qui ont quitté la salle de l'Assemblée jeudi dernier de « double erreur ». « La loi ne prévoit pas de porter telle ou telle tenue, c’est tout à fait clair. Même si ce n’est pas ça le sujet, il n’y a pas de police du vêtement », a-t-il ainsi remarqué sur BFMTV. « Ils ont tué le contenu de la commission. On parlait des jeunes gens qui font des études et qui vivent dans des conditions dramatiques. Ils savent très bien que ça va faire un buzz. » Réaction étonnante de la part d’un admirateur de Robespierre et Saint-Just, qui affirmaient sans ambages que « chez les peuples vraiment libres, les femmes [étaient] libres et adorées », et ajoutaient : « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté ! » Le révolutionnaire…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub