«On n’est pas en Turquie ou au Maroc»: Nadine Morano intervient face à un cortège de mariage qui dégénère - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


lundi 14 septembre 2020

«On n’est pas en Turquie ou au Maroc»: Nadine Morano intervient face à un cortège de mariage qui dégénère

Durant une vingtaine de minutes, les convives d’un mariage munis de drapeaux turcs ont bloqué la circulation sur la place principale de Toul, en Meurthe-et-Moselle. Nadine Morano, qui habite à proximité, est intervenue. «Je leur ai simplement demandé de respecter les lois de la République, la loi française», a-t-elle précisé à L'Est Républicain.

«On n’est pas en Turquie ou au Maroc»: Nadine Morano intervient face à un cortège de mariage qui dégénère

Par : Ekaterina Bogdanova | fr.sputniknews.com

Le 12 septembre en soirée, des automobilistes arborant des drapeaux turcs ont bloqué la circulation sur la place Ronde, place principale de Toul, en Meurthe-et-Moselle, pendant une vingtaine de minutes. Ils participaient tous à un mariage célébré à la salle de l’Arsenal.

Les convives sont descendus de leur voiture et ont tiré un feu d’artifice depuis le centre de la place, relate L'Est Républicain.

«Des bruits inhabituels»

Nadine Morano, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, aujourd'hui députée européenne et qui réside seulement à quelques dizaines de mètres de là, a entendu «des bruits inhabituels» et a décidé de sortir «pour voir», explique-t-elle.

La place était fermée à la circulation sans autorisation de la mairie. Il y a avait même un drone qui filmait la scène. Mme Morano est intervenue.

«Je leur ai simplement demandé de respecter les lois de la République, la loi française, car là, ils ont entravé la circulation et privatisé l’espace public sans autorisation de l’autorité compétente», a-t-elle expliqué, citée par L'Est Républicain.

«Qu’ils fassent la fête, klaxonnent un jour de mariage, pas de souci, mais franchement, bloquer une place, tirer un feu d’artifice sans autorisation, filmer le tout avec un drone, de quel droit peuvent-ils s’approprier l’espace public comme ça? Cela ne doit pas rester impuni», a-t-elle ajouté.

Mme Morano s'est de plus exclamée d'après 20 Minutes: «Ici, on n’est pas en Turquie ou au Maroc, on est en France.»

Un policier menacé de mort

Des commerçants puis les forces de l’ordre sont intervenus. Celles-ci ont réussi à rétablir l’ordre. Selon L’Est Républicain, un fonctionnaire a toutefois été menacé de mort.

Le maire Alde Harmand a qualifié ces comportements d’«inadmissibles». Il a affirmé qu’il allait «convoquer les familles dans les jours à venir pour leur rappeler la loi» …   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub