Photos - «Fromage = Carnage !», «Éleveurs = Voleurs !»: des commerces parisiens dans le viseur de militants vegans - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


mardi 1 septembre 2020

Photos - «Fromage = Carnage !», «Éleveurs = Voleurs !»: des commerces parisiens dans le viseur de militants vegans

Des commerces ont été vandalisés dans le XXe à Paris. Des inscriptions ont souillé une façade: «Éleveurs = Voleurs», «Pas ta mère = Pas ton lait». Le maire de l’arrondissement dénonce ces actes «inacceptables» et rappelle sur CNews que «dans une période de crise, les commerçants ont déjà beaucoup souffert».

Photos - «Fromage = Carnage !», «Éleveurs = Voleurs !»: des commerces parisiens dans le viseur de militants vegans

Par : fr.sputniknews.com

Une fromagerie dans le XXe arrondissement de Paris a été taguée fin août par des militants vegans pour dénoncer la vente de lait.

Les inscriptions «Fromage = Carnage», «Lait = Viol», «Éleveurs = Voleurs», «Pas ta mère = Pas ton lait» ont été inscrites sur les vitrines, ainsi que sur le bitume devant la commerce.

Juste à côté de la fromagerie, une boucherie a également subi le même sort:

«La passion pour une cause ne justifie en rien de tels actes de vandalisme. On est dans une période de crise, les commerçants ont déjà beaucoup souffert. C’est surprenant, choquant et inacceptable», a dénoncé le maire de l’arrondissement, Éric Pliez, cité par CNews.

«Élevage = Nazisme»

Auparavant, le quotidien 20 minutes avait annoncé que des inscriptions comparant l’élevage aux pratiques des camps d’extermination étaient apparues sur les locaux d’exploitations agricoles du Finistère. L’installation du président des Jeunes agriculteurs du département a également été visée.

Le nouveau préfet du Finistère a «condamné avec fermeté les inscriptions inqualifiables». Une plainte a été déposée et une enquête ouverte par la gendarmerie en vue d’identifier les auteurs des tags …   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub