Soumission occidental aux idées gauchiste : La présidente de la Commission européenne veut “construire une UE véritablement antiraciste...!” - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 17 septembre 2020

Soumission occidental aux idées gauchiste : La présidente de la Commission européenne veut “construire une UE véritablement antiraciste...!”

Ursula von der Leyen a prononcé son premier discours sur l’état de l’Union. L'occasion d'annoncer un “plan d'action” contre le racisme et les crimes de haine.

Soumission occidental aux idées gauchiste : La présidente de la Commission européenne veut “construire une UE véritablement antiraciste...!”

Par : valeursactuelles.com

A l'occasion de son premier discours sur l'état de l'Union ce mercredi 16 septembre, Ursula von der Leyen a exposé ses priorités pour l'avenir des états-membres. Celle qui est la première femme à la tête de la Commission n'a pas manqué de souligner que l'Union européenne ne transigera pas sur l'aide à apporter aux migrants, mais aussi sur l'Europe de demain qui sera « véritablement antiraciste ». Santé, travail, climat, Turquie, brexit... elle a développé ses points-clés, dont son « plan d'action » pour une Europe antiraciste.

Une « éducation et les connaissances sur les causes historiques et culturelles du racisme »

Selon une information rapportée par Le Soir, le « plan d'action » d'Ursula von der Leyen ciblera le racisme et les « crimes de haine, qu’ils se fondent sur la race, la religion, le genre ou la sexualité », selon ses propres termes. Ainsi, lors de sa prise de parole, elle a asséné qu'« il est temps à présent de construire une Union véritablement antiraciste – en condamnant le racisme, mais aussi en agissant ». Toujours selon son discours rapporté par Le Soir, elle assure que les « lois en matière d’égalité raciale » seront renforcées « là où des lacunes subsistent ». Elle promet de se servir du budget de l’UE « pour lutter contre la discrimination dans des domaines tels que l’emploi, le logement ou les soins de santé ».

Enfin, la présidente de la Commission européenne garantit que « l’éducation et les connaissances sur les causes historiques et culturelles du racisme » sera améliorée. L'UE se dressera face « aux préjugés inconscients, qu’ils soient le fait des citoyens, des institutions, voire des algorithmes ». Elle a annoncé une nouveauté au sein de l'UE : le « tout premier coordinateur en matière de lutte contre le racisme » sera désigné par la Commission, « afin d’accorder à cette question une attention prioritaire ». Quant à la question des migrants, elle s'est montrée intransigeante : « Sauvez des vies n’est pas optionnel »…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub