Terrorisme : “ Français tués au Niger ” le groupe État islamique revendique l’attaque et diffuse une photo des victimes - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


vendredi 18 septembre 2020

Terrorisme : “ Français tués au Niger ” le groupe État islamique revendique l’attaque et diffuse une photo des victimes

Le groupe État islamique (EI) revendique ce jeudi l’assassinat des six Français et des deux Nigériens, le 9 août dernier à Kouré (Niger).

Français tués au Niger : le groupe État islamique revendique l’attaque et diffuse une photo des victimes

Par : Y.C. | actu17.fr

Dans son hebdomadaire officiel Al-Nabaa ce jeudi, l’EI revendique l’attaque sanglante de Kouré dans laquelle six Français, quatre femmes et deux hommes, ont été assassinés, tout comme leurs deux guides nigériens. Une photo montrant deux des victimes françaises, au cours de l’assassinat, est également diffusée par le groupe terroriste.

Dans sa revendication, l’EI n’évoque pas le statut d’humanitaire des Français qui appartenaient à l’association Acted. Le groupe mentionne seulement leur nationalité qui est qualifiée de « citoyens croisés de la France », explique le journaliste de France 24, Wassim Nasr. Le communiqué évoque également le côté touristique de Kouré et sa proximité avec la capitale Niamey, ainsi que la résonance médiatique que l’attaque a suscitée.

Les premiers éléments de l’enquête ont rapidement montré que l’attaque était préméditée et élaborée. Les assaillants qui étaient à moto ont pris en chasse le 4×4 des victimes sur plusieurs centaines de mètres. Ils ont ouvert le feu sur la voiture des humanitaires jusqu’à ce qu’ils s’arrêtent, et les ont exécutés.


Le parquet nationale antiterroriste (PNAT) a ouvert une enquête au lendemain de l’attaque…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub