Une femme non-magistrate nommée à la tête de l'école des... magistrats - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 21 septembre 2020

Une femme non-magistrate nommée à la tête de l'école des... magistrats

Eric Dupond-Moretti a nommé une nouvelle directrice à la tête de l’Ecole nationale de la magistrature. Il s’agit de l’actuelle vice-bâtonnière du barreau de Paris, Nathalie Roret, qui n’est pas magistrate.

Une femme non-magistrate nommée à la tête de l'école des... magistrats

Par : valeursactuelles.com

Nathalie Roret pourra-t-elle inspirer ses nouveaux étudiants par son expérience ? Rien n’est encore certain… Ce lundi 21 septembre, le ministre de la Justice a annoncé le nom de la personne qui va diriger l’Ecole nationale de la magistrature (ENM). Il s’agit pour la première fois d’une femme, relaye Le Point. Eric Dupond-Moretti s’en est félicité : « J'ai décidé de proposer à la signature de Monsieur le président de la République le nom du 17e directeur, et pour la première fois dans l'histoire de l'école, ce directeur sera une directrice. » L’ex-avocat l’a décrit comme « une femme d'exception, maître Nathalie Roret, actuelle vice-bâtonnière du barreau de Paris ». Elle avait prêté serment en 1989. Depuis 2015, Nathalie Roret est membre du comité d'éthique du Barreau de Paris et a été fraîchement nommée vice-bâtonnière depuis cette année.

« Rompre avec des traditions surannées »

Autre grande première : elle est avocate, et non magistrate. Le ministre aurait bien conscience de ce détail. « L'ouverture, c'est d'abord rompre avec des traditions surannées, c'est rompre avec la tentation du vase clos et de l'entre-soi, c'est vouloir réfléchir et débattre autrement qu'entre pairs », a évoqué celui qui songeait à fermer l’ENM mais qui n’en aura « pas le temps » d’ici la fin du quinquennat.

Eric Dupond-Moretti a estimé que « la richesse de son parcours », ainsi que son « engagement aux côtés des justiciables », permettra d’apporter de grandes « qualités » à l’ENM. « J'ai la certitude que Mme la Bâtonnière, en qualité de nouvelle directrice, saura mettre en œuvre avec le conseil d'administration ces nouvelles orientations », a-t-il conclu. Chaque année, quelque 350 magistrats sortent de cette école fondée en 1958…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub