VIDEO - «Je suis très choqué par cet amendement...!» : Dupond-Moretti recadre une députée LR, Nathalie Porte à l'Assemblée - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


vendredi 18 septembre 2020

VIDEO - «Je suis très choqué par cet amendement...!» : Dupond-Moretti recadre une députée LR, Nathalie Porte à l'Assemblée

La députée LR, Nathalie Porte, voulait inscrire dans la loi la nécessité d'un «français correct» pour pouvoir saisir le Conseil économique, social et environnemental (CESE). Elle a en retour reçu une leçon d'orthographe par le garde des Sceaux.

«Je suis très choqué par cet amendement» : Dupond-Moretti recadre une députée LR à l'Assemblée

Par : Pierre Lepelletier | lefigaro.fr

Si nombreux dans l'opposition estiment qu'Éric Dupond-Moretti ne parvient pas à s'imposer en politique, l'ancien avocat a prouvé mercredi qu'il n'avait rien perdu de sa rhétorique. Lors de l'examen en hémicycle à l'Assemblée nationale du projet de loi sur la réforme des conditions de saisine du Conseil économique, social et environnemental (CESE), le ministre de la Justice a sèchement recadré la députée LR, Nathalie Porte.

Cette dernière, élue du Calvados, a soumis un amendement qui vise à inscrire dans la loi la nécessité d'un «français correct» pour pouvoir saisir le conseil. L'amendement a déjà été jugé défavorable dans un premier temps par Erwan Balanant, le rapporteur LREM du projet de loi. «Je trouve cela assez cocasse, mais aussi discriminatoire. On a des gens qui ont parfois des problèmes d’orthographe, ça peut arriver», a-t-il souligné, évoquant, pour illustrer son propos, le cas des députés. «Je ne suis, par exemple, pas le plus brillant en orthographe», a indiqué le rapporteur.



«Je pense en particulier à ma mère»

Le Garde des Sceaux a ensuite pris le micro, et déroulé : «Pardonnez-moi, Madame la députée, je suis très choqué par cet amendement. Je voudrais vous dire, mais je ne vais pas m'étendre là-dessus, que quelqu'un qui m'est très proche, et qui a la même nationalité que la nôtre, est allé un an à l'école et qu'elle n'écrit pas le français comme vous», a-t-il raconté. «Je pense en particulier à ma mère qui a quitté son pays d'origine pour fuir la misère et elle est arrivée dans ce grand pays», a évoqué Éric Dupond-Moretti.

Avant d'enfoncer le clou : «Je voudrais également vous dire que vous avez présenté votre amendement, et que vous avez dit : “Il devra-t-être.” Il y avait un “t” de trop, et pourtant, votre amendement, nous l'examinons». Imparable…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub