VIDÉO - Polémique : «Lamentable !», «ridicule !», «effet de tribune !»... Les critiques pleuvent sur Nicolas Bedos - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 25 septembre 2020

VIDÉO - Polémique : «Lamentable !», «ridicule !», «effet de tribune !»... Les critiques pleuvent sur Nicolas Bedos

Depuis qu'il s'est prononcé en faveur d'une désobéissance collective aux mesures sanitaires, le réalisateur ne se fait pas beaucoup d'amis. Mais il persiste et signe au nom de la liberté de s'indigner.

«Lamentable !», «ridicule !», «effet de tribune !»... Les critiques pleuvent sur Nicolas Bedos

Par : lefigaro.fr

Nicolas Bedos n'aurait-il pas tombé le masque trop tôt ? Jeudi sur les réseaux sociaux, l'auteur et réalisateur de 41 ans a vivement critiqué les mesures sanitaires invoquées pour lutter face au coronavirus, appelant à «vivre» quitte à en «mourir».

Plus tard dans la journée, Olivier Véran avait commenté ses propos en le contredisant et l'invitant à modérer ses propos. «Vivre quitte à en mourir, c'est une phrase à l'emporte-pièce qu'on peut lancer sur un blog, sur un compte Instagram. On peut faire un effet de tribune ou c'est peut-être un exutoire personnel», a lancé Olivier Véran qui juge les propos de Nicolas Bedos irresponsables. Vendredi, des personnalités ont répondu à la polémique qui fait rage sur la Toile et certains ont apporté leur soutien au fils Bedos.

Sur Instagram, Christophe Dechavanne qui partage sa vie avec une soignante a longuement répliqué à Nicolas Bedos. «On peut jouer avec de nombreux feux Nicolas mais pas ceux-là. En ce monde, certes rempli de pisse-froid mais aussi d'angoisse et de colère, avoir ton aura grandissante et l'exprimer en ces termes avec tant de risques pour les autres n'est pas tout à fait raisonnable et encore moins empathique. Il y a tant de fans qui t'aiment et te suivent, tu ne peux pas leur demander ça. Ni à eux, ni aux autres», a déploré l'animateur.



Sur Instagram, Christophe Dechavanne qui partage sa vie avec une soignante a longuement répliqué à Nicolas Bedos. «On peut jouer avec de nombreux feux Nicolas mais pas ceux-là. En ce monde, certes rempli de pisse-froid mais aussi d'angoisse et de colère, avoir ton aura grandissante et l'exprimer en ces termes avec tant de risques pour les autres n'est pas tout à fait raisonnable et encore moins empathique. Il y a tant de fans qui t'aiment et te suivent, tu ne peux pas leur demander ça. Ni à eux, ni aux autres», a déploré l'animateur.

Éric Rochant, a répliqué de manière sarcastique aux propos de Nicolas Bedos. «À ceux qui s'offusquent et même refusent de voir restreinte leur liberté de boire ou faire la fête, si par malheur ils doivent être hospitalisés, ils pourront toujours bravement s'y opposer, mais le personnel soignant débordé, exténué, ne pourra s'abstenir de les sauver. Ouf !», a écrit le créateur du Bureau des Légendes.

La journaliste Élisabeth Phillippe (L'Obs) a largement fustigé le réalisateur du prochain OSS 117 : «Le lamentable message de Nicolas Bedos est l'occasion de rappeler que "mourir" ne prend qu'un r (et non deux, comme semble le croire notre grand comique). Moyen mnémotechnique : on ne meurt qu'une fois. Du covid ou d'autre chose. Mais malheureusement ni de connerie ni du…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub