VIDÉO : Police nationale, justice : les grandes promesses de Jean Castex - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 25 septembre 2020

VIDÉO : Police nationale, justice : les grandes promesses de Jean Castex

Jean Castex était ce jeudi 24 septembre l'invité de l'émission "Vous avez la parole" sur France 2. Après avoir abordé la question du coronavirus, il a fait plusieurs annonces au sujet de l'insécurité en France

VIDÉO : Police nationale, justice : les grandes promesses de Jean Castex

Par : valeursactuelles.com

Jeudi 24 septembre, c’était l’heure du grand oral pour Jean Castex. Cela s’est déroulé sur le plateau de l’émission « Vous avez la parole », sur France 2, face aux journalistes Léa Salamé et Thomas Sotto, mais aussi plusieurs personnalités politiques et de la société civile. Le sujet de l'insécurité était l’un des thèmes principaux de la soirée, introduit par le témoignage de Patricia Perez, dont le fils Adrien avait été mortellement poignardé, en 2018, à Grenoble alors qu'il sortait d'une boîte de nuit. Cette dernière a confronté le Premier ministre sur le problème de la «violence endémique que tous les gouvernements confondus ont laissé faire depuis 30 à 40 ans».

Jean Castex a admis qu'il lui appartenait d'agir. «Ce que vous avez vécu, trop de gens l'ont vécu. Il y a toute sorte d'actes qui se développent dans notre société et ça ne sera jamais admissible» a-t-il regretté. Le Premier ministre se veut ferme et a rappelé la promesse qu'il avait faite lors de sa prise de fonction : «la priorité du gouvernement c'est le renforcement des moyens de la justice et de l'autorité judiciaire».

Le budget de la justice augmenté de 8%

A la suite de cette déclaration, il a annoncé une hausse, non négligeable, du budget de la justice pour 2021 : «Nous allons augmenter le budget de 2021 de la justice de 8 %. Du jamais vu depuis 35 ans». Pour justifier cette mesure, Jean Castex a admis que, jusqu'alors «c'est l'Etat qui s'est très mal comporté. On est au 23ème rang en Europe des moyens consacrés à la justice».

Au-delà de la hausse du budget, le Premier ministre a également promis «l'embauche, tout de suite, de 900 personnels : magistrats, greffiers, assistants de justice». Il a aussi indiqué que les moyens de la justice serait numérisés afin qu'elle «soit plus rapide et efficace». De plus, il a promis l'embauche de «10 000 policiers en plus sous le quinquennat d'Emanuel Macron».

Plus de pouvoirs pour la police municipale

Alors que face à lui sur le plateau de l’émission, Robert Ménard, maire de Béziers, accusait le gouvernement de ne pas donner assez de moyens à la police municipale et de ne pas «lui faire confiance», Jean Castex lui a répondu jeudi 24 septembre que le gouvernement avait "l'intention d’adopter des dispositions pour renforcer les pouvoirs de la police municipale" pour qu'elle puisse travailler davantage avec la police et la gendarmerie nationales. Et enfin, au maire de Cannes, David Lisnard, il a annoncé la création de «juges pénaux de proximité«.

Jean Castex a par ailleurs évoqué l'épidémie de covid-19 en justifiant notamment les mesures annoncées mercredi 23 septembre par Olivier Véran sur la fermeture des bars et restaurants au plus tard à 22h. Il a notamment répondu aux élus locaux, à Marseille, qui ont dénoncé les nouvelles restrictions en affirmant qu’ils « ont tort [de protester] parce qu'on ne vit pas avec une épidémie. Je suis persuadé qu'on peut gagner la partie ». «Il faut que l'opinion soit très attentive, très prudente», a-t-il ajouté, en affirmant qu’il n’excluait pas un « reconfinement, si la situation devait encore s’aggraver ». Il a également déclaré, que pour venir en aide au secteur de la restauration, le chômage partiel serait maintenu ; que les établissements seraient exonérés des charges sociales pour toute la durée de fermeture ; et que l'aide du Fonds de solidarité serait portée de 1 500 à 10 000 euros par mois.

…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub