VIDÉO : Squatteurs occupent la maison d'une vieille dame et se vantent d'être protégés par la loi - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


jeudi 17 septembre 2020

VIDÉO : Squatteurs occupent la maison d'une vieille dame et se vantent d'être protégés par la loi

Un homme se bat pour que sa mère puisse récupérer la maison dont elle est propriétaire, squattée par un couple. Ces derniers considèrent que la maison leur appartient.

VIDÉO : Squatteurs occupent la maison d'une vieille dame et se vantent d'être protégés par la loi

Par : valeursactuelles.com

Dans un reportage diffusé dans le "12h45" de la chaîne M6 ce mardi 15 septembre, une femme qui réside en maison médicalisée a perdu son habitation dans la Nièvre. Des squatteurs se sont approprié les lieux depuis plusieurs semaines : le couple refuse de s'en aller, estimant que la loi les protége. Le maire de la ville de Saint-Honoré-les-Bains ainsi que les gendarmes qui ont tenté de régler le problème admettent leur impuissance face à cette situation.

Les squatteurs disent avoir voulu « rassurer » la propriétaire

Le fils de la propriétaire se bat avec sa compagne pour récupérer la maison. Confiants et à l'aise dans la demeure qu'ils ont usurpé, le couple de squatteurs ne craint rien : « Moi je comprends, je serais à la place des gens, je ne serais pas d'accord, mais le problème, moi comme je connais la loi, je sais que la loi, elle, elle est comme ça », l'entend-on dire face caméra, sous couvert d'anonymat. Il se sait protégé et ne montre pas une once de compassion alors qu'il prétend comprendre. La discussion avec le couple de squatteurs va encore plus loin dans l'absurde avec l'intervention de la femme. Celle qui dit s'être présentée de son propre chef aux policiers se veut rassurante : « j'ai encore été au commissariat aujourd'hui, pour leur expliquer d'appeler les propriétaires et voir s'il n'était pas possible d'avoir une rencontre à huis clos, à l'amiable, juste pour tenter de vous rassurer et vous dire qu'on était pas là pour détériorer les lieux ». Ainsi, bons princes, les squatteurs font une faveur à la propriétaire et à son fils en ne cassant pas la demeure qu'ils occupent alors qu'elle ne leur appartient pas.

« On a gentiment demandé aux propriétaires de coucher ailleurs »

Le week-end dernier, le fils accompagné par sa femme ont tenté de récupérer la maison au moment où les squatteurs étaient sortis. Il raconte : « Ils étaient casqués, hurlant, menaçant, manifestement ils avaient tort de pas rentrer. Donc on n'a pas pu les retenir, ils se sont précipités dans le salon ». Dans les faits, les squatteurs sont présents depuis plus de 48 heures sur les lieux : ainsi, il faudrait saisir un juge pour tenter de les faire partir. Le maire SE de Saint-Honoré-Les-Bains, Didier Bourlon, admet son impuissance : « Ils connaissent la loi je dirais presque mieux que nous ». Il raconte que les squatteurs auraient dit aux gendarmes « qu'ils allaient rester chez eux, parce qu'ils étaient chez eux, qu'ils n'étaient pas rentrés par effraction ». Il ajoute même, citant le couple de squatteur : « On a gentiment demandé aux propriétaires de coucher ailleurs ». Face à la recrudescence de ce type de situations, la ministre déléguée au logement, Emmanuel Wargon, a annoncé avoir déposé un projet de loi pour résoudre ces cas de squat en quelques jours seulement…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Bas Pub