Bretagne (29) : Un migrant congolais drogue et agresse sexuellement la femme qui l'héberge - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 21 octobre 2020

Bretagne (29) : Un migrant congolais drogue et agresse sexuellement la femme qui l'héberge

Un homme d'origine congolaise, et résidant en France pour le besoin de ses études, est accusé d'avoir glissé du cannabis dans un plat qu'il a, ensuite, servi à sa victime. Il l'aurait, après, agressée sexuellement.

Bretagne (29) : Un migrant congolais drogue et agresse sexuellement la femme qui l'héberge

Par : valeursactuelles.com

Un migrant congolais, dont l'âge n'a pas encore été déterminé, est soupçonné d'avoir drogué et agressé sexuellement la femme qui l'hébergeait, à Douarnenez, dans le Finistère. Il est actuellement incarcéré et sera jugé à Quimper le 20 novembre prochain.

L'homme qui dit être né, selon Ouest France, «le 23 septembre 2002», mais dont la date de naissance n'a pas encore été vérifiée, est arrivé en France, envoyé par ses parents, pour suivre un CAP. Jusqu'alors il n'avait pas de casier judiciaire.

Ce Congolais est accusé d'avoir glissé une boulette de cannabis dans le plat qu'il préparait pour la jeune femme qui l’hébergeait. D'après ses dires, il aurait également mangé le plat qu'il avait cuisiné. Après le dîner, le présumé coupable aurait, d'après la présidente du tribunal de Quimper, enlacé, embrassé, déshabillé et agressé la victime.

Le migrant s'est dit «désolé d’avoir mis la boulette de shit dans la nourriture». «Ce n’était pas mon intention de l’agresser, c’est à cause de l’effet», a-t-il ajouté. Pour l'heure, sa «qualité de mineur isolé étranger» a été refusée par le juge des enfants. La cour d'appel a confirmé cette décision.

Une expertise psychiatrique, obligatoire pour juger quelqu'un pour agression sexuelle, sera réalisée. Dans l'attente de celle-ci et «de la confrontation de son ADN avec celui retrouvé sur le t-shirt de la victime», détaille Ouest France, l'accusé demeure en prison avant d'être jugé le 20 novembre prochain […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub